Life

Nancy Mancuso Gelber, l'auteure de polar condamnée à 30 ans pour tentative de meurtre

France Ortelli, mis à jour le 06.12.2012 à 12 h 44

Barbed Wire on front of S-21 Jail Cell / Alex. ch via Flickr CC License by

Barbed Wire on front of S-21 Jail Cell / Alex. ch via Flickr CC License by

Nancy Mancuso Gelber, une romancière texane, auteure du livre policier Temporary Amnesia (signé sous le nom de Nancé J Mancuso), a été condamnée à 30 ans de prison pour tentative de meurtre sur la personne de son mari. Elle avait embauché un tueur à gage pour exterminer celui qui partageait son lit depuis 10 ans.

«Je ne voulais pas que ça ressemble à un meurtre mais à un accident», a-t-elle avoué lors de son audition par les juges, comme le rapporte The Huffington Post.

Elle aurait décidé de passer à l'acte après avoir surpris son mari au lit avec une autre femme. La romancière était aussi la principale bénéficiaire de son assurance-vie, d’un montant de 480.000 dollars.

Sur son profil Facebook, Nancy Gelber se décrit comme «une des personnes les plus gentilles que j’ai jamais rencontrées».

Le jury en a décidé autrement. Lundi, il a reconnu cette femme âgée de 54 ans coupable. Elle restera derrière les barreaux pendant les 15 prochaines années avant de pouvoir faire une demande de liberté conditionnelle, a annoncé le juge J.D. Langley mardi dernier.

Son livre Temporary Amnesia, publié en 2010, raconte la vie d’un évadé de prison qui utilise des prostitués pour cambrioler des banques. On peut lire cette description sur Amazon:

«Temporary Amnesia va vous époustoufler. Vous aurez même parfois envie d’être du côté des méchants.»  

En décembre 2011, Nancy Gelber avait donné sa bague de mariage en or et diamants ainsi qu’une promesse de 60.000 dollars sur l'assurance-vie de son mari à Dwight, un tueur à gage, dans le parking de l’Hôtel La Salle (Comté de Brazos, Texas). Manque de bol, Dwight était en fait un policier, informé par un indic du crime comploté par Nancy.

Malheureusement, la romancière ne pourra pas utiliser son histoire comme futur synopsis pour son second livre. Le juge Langley l’a mise en garde pendant le procès: si la romancière choisit de s’en inspirer, l’homme qui est désormais son ex-mari pourrait la traîner en justice et réclamer une partie des bénéfices sur les ventes.

France Ortelli
France Ortelli (84 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte