Partager cet article

Après Sandy, la criminalité... a nettement diminué à New York

L'ouragan Sandy s'approche des Bahamas sur cette photo satellite du NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) prise le 25 octobre 2012. REUTERS/Images.

L'ouragan Sandy s'approche des Bahamas sur cette photo satellite du NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) prise le 25 octobre 2012. REUTERS/Images.

Surprise. Après le passage de l'ouragan Sandy sur la ville de New York, le chaos qui en a suivi, les coupures de courant pendant des jours, l'obscurité dans les rues, les alarmes et les caméras vidéo en panne, la criminalité a fortement baissé! Selon des statistiques rendues publiques par la police de New York, les meurtres, les viols, les agressions, les vols qualifiés et les vols de voitures ont nettement diminué. Les meurtres ont même baissé de 86%. Seuls les cambriolages ont augmenté et encore… de 3%.

Au total, il y a eu entre le 29 octobre et le 2 novembre 2012 en tout 1061 crimes et délits à comparer à 1541 pour la même période en 2011, un recul de 31%!

Il y a plusieurs explications à cela. Les transports étaient fortement perturbés dans la métropole new yorkaise. La police de New York était totalement mobilisée dans les jours suivant le passage de l'ouragan contrôlant la circulation automobile et patrouillant dans les zones privées d'électricité. Le chef de la police de New York, le Commissionaire Raymond Kelly, s'est d'ailleurs félicité lors d'une conférence de presse de «l'excellent travail» fait par ses hommes. Ils ont installé dans certains endroits sensibles et privés d'électricité des «tours de lumière». Les voitures de patrouille qui circulent la nuit dans les mêmes zones avaient et ont en permanence leurs lumières de toit allumées.

Il y a aussi une explication encore plus simple au recul de la criminalité. Quand vous êtes préoccupés par chercher de la nourriture, de l'eau, de l'essence, par réparer votre logement, vous ne commettez pas de crimes.

Ceci dit, l'ouragan a tout de même provoqué des regains de violence, notamment dans les stations service avec la pénurie d'essence. Ainsi exaspérés de faire la queue pendant des heures pour remplir leurs réservoirs, certains new yorkais violents ont sorti des armes pour passer plus vite… et se sont faits arrêter.

Tout cela s'inscrit dans une évolution plus large qui a vu depuis deux décennies la criminalité baisser sans cesse aux Etats-Unis. Le taux des homicides a été réduit de moitié depuis 1991. Un Américain a moins de chances aujourd'hui de se faire tuer qu'à la fin des années 1950 considérées comme l'âge d'or du civisme et de la prospérité. Dans le même ordre d'idée, les vols ont diminué de moitié dans tous les Etats-Unis depuis leur sommet des années 1980.

Pourquoi? Personne n'est réellement capable de l'expliquer tant les causes sont nombreuses allant d'une plus grande efficacité de la répression et de la prévention à un changement dans les relations sociales.

Et la grande ville la plus sûre des Etats-Unis aujourd'hui est: New York.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte