Sandy: le marathon de New York annulé à la dernière minute

Capture d'écran de la Unie du New York Post.

Le marathon de New York qui était censé avoir lieu dimanche 4 novembre a été annulé par le maire de la ville, Michael Bloomberg. Celui-ci a cherché à maintenir l'évènement sportif malgré les dégâts causés par l'ouragan Sandy les derniers jours d'octobre.

Mais les victimes de la tempête ont manifesté leur indignation à l'idée que les ressources de la ville soient mises à disposition des coureurs au lieu de se concentrer sur la reconstruction de New York. 

La Une du New York Post a notamment révélé que deux gigantesques générateurs avaient été mis à disposition de la tente principale du marathon... De quoi énerver les 3,5 millions d'habitants encore privés d'électricité. 

 

On a notamment reproché à Bloomberg de ne pas se soucier des habitants du quartier de Staten Island, où la course était censée commencer. Ceux-ci ont tout perdu. Ainsi, les éboueurs de la ville avaient exprimé leur mécontentement à l'idée de nettoyer Central Park plutôt que d'aider à la reconstruction.

C'est la première fois depuis 1970 que le marathon de New York est annulé, explique le New York Times. Même après les attaques du 11 septembre 2001, Rudy Giuliani avait maintenu la course, un geste revendiqué par Bloomberg le 2 novembre au matin. Cherchant à justifier son choix de ne pas annuler l'évènement, le maire de New York avait effectivement affirmé:

«Je pense que  Rudy a eu raison. Il faut continuer; faire des choses. On peut être en deuil, on peut pleurer et on peut rire en même temps. C'est le fort des êtres humains.» 

Le même après-midi, Bloomberg s'est pourtant rétracté, affirmant ne pas vouloir que l'«ombre [de ces reproches] pèse sur les compétiteurs.»

Sur les 50.000 participants à la course, plusieurs milliers viennent de l'étranger. La mairie de New York n'a pas expliqué comment ils seront remboursés.  

Photo: Capture d'écran de la Unie du New York Post.
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 02/11/2012
Mis à jour le 03/11/2012 à 0h10