Reste-t-il des sujets à traiter sur Wikipédia?

wikipedia-logo / throwthedamnthing via Flickr CC Licence By

On s’ennuie ferme chez les contributeurs de Wikipédia. Et pour cause, il semblerait qu’il n’y ait plus grand-chose à écrire, rapporte The Atlantic.

Il est bien évidemment impossible pour une encyclopédie d’atteindre l’exhaustivité quand chaque année apporte son lot d’événements marquants qui entraîneront la rédaction de nouveaux articles. Mais sur les grands sujets encyclopédiques, tout a été fait:

«Au moins pour les articles majeurs sur des sujets tels que les grandes guerres, les figures historiques importantes, les concepts scientifiques centraux, la langue anglaise, Wikipédia est pratiquement complet (...) Il y aura toujours des corrections –de meilleures citations, des petites mises à jour, de nouveaux liens, un formatage plus soigné– mais le gros du travail, la véritable rédaction et la structuration d’articles sont déjà faites.»

The Atlantic explique que les articles majeurs de Wikipédia (du moins pour sa version anglophone, on peut imaginer que le phénomène est le même en France, avec quelques années de retard) ont été rédigés en 2006 et 2007. Lorsqu’une encyclopédie dépasse les 100.000 articles, la part de contenu de qualité dans les nouvelles contributions commence à chuter. Après un million de contributions, il semble difficile de produire du contenu réellement original. Or Wikipédia a dépassé les 4 millions d’articles (en anglais, il y en a 1.270.000 en français) en 2012.

Le danger pointé par The Atlantic est la baisse de la qualité de l’encyclopédie. Le nombre de contributeurs est en constante diminution du fait de la réduction du nombre de sujets à traiter. Cette diminution peut menacer la véracité et l’exactitude des contenus:

«Un noyau d’éditeurs dévoués est ce qui empêche le vandalisme et les erreurs –intentionnelles et innocentes– de se glisser dans ses pages. Mais Wikipédia va avoir du mal à trouver et maintenir cette vigilance éditoriale si les volontaires ont moins de réel travail à faire.»

Le site Smithsonian note que les archives de Wikipédia sont si complètes que l’on y trouve même des articles sur les sujets les plus incongrus tels que le plus petit gratte-ciel du monde, Mike le poulet sans tête,  une liste des lieux habités par moins de dix personnes, ou encore une liste des listes de listes.