France

Les femmes de militaires en ont plein le dos que leurs maris ne soient pas payés

Laure Beaulieu, mis à jour le 29.10.2012 à 20 h 08

@Facebook "Un paquet de Gauloises"

@Facebook "Un paquet de Gauloises"

Les femmes de militaires et leurs familles en ont assez. Cela fait presque un an que les soldes de leurs maris ne tombent pas, ou ne correspondent pas à la somme due. Depuis la mise en place, en octobre 2011, de Louvois (pour Logiciel unique à vocation interarmées de la solde), un nouveau logiciel informatique pour la gestion des soldes de l'armée française (qui doit s'étendre à l'ensemble des armées à terme), les retards et les erreurs dans les bulletins de soldes de l'armée de terre se multiplient. Le raccordement de la marine à ce système en mars 2012 «n'a fait qu'aggraver la situation», selon le Figaro.

Les femmes de soldats, qui avaient manifesté devant le ministère de la Défense en mars 2012, ont choisi une nouvelle méthode pour protester contre le non-versement des salaires de leurs maris: elles ont créé le 23 octobre 2012 une page Facebook, «Un paquet de Gauloises» où elles posent torse nu de dos.

Sur leurs dos, elles inscrivent des messages. Sur l'une d'elles, on peut lire:

«Fatigué par la guerre/Usé par les combats/Trahi par le gouvernement/Volé par les banques/Les enfants et moi nous sommes à tes côtés/On t'aime.»

Sur une autre:

«Parti au combat pour la France elle t'aime moi aussi Pas Louvois qui nous laisse sans solde.»

Les femmes de militaires demandent, sur leur page Facebook, le paiement des soldes de leurs maris et parlent de problèmes «financiers» et non du logiciel Louvois pour expliquer ces erreurs et ces retards:

«Alors que nos conjoints remplissent un travail qui leur a été demandé pour la France, leurs soldes sont retenues pour des motifs purement financiers et non pas techniques comme on veut nous le faire croire. (...) Les experts en communication de crise du Ministère préfèrent mentir et canaliser notre rancœur sur un logiciel bidon que sur une chaîne hiérarchique qui se fait toute petite devant les politiques.»

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé le 29 octobre «la mise en place d’une procédure exceptionnelle pour parer au plus pressé: le paiement des soldes de nos soldats avant la fin de l’année 2012», annonce un communiqué du ministère de la Défense. «Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé ce lundi "une trésorerie immédiatement mobilisable" de 30 millions d'euros pour régler les erreurs de paiement des soldes de militaires», précise l'AFP.

Le 18 octobre 2012, le ministre de la Défense, avait déjà voulu rassurer les familles de militaires non payées et avait affirmé au micro de France Info lors d'une visite d'un centre d'appel, mis en place fin septembre pour les familles concernées:

«Que des militaires courent après leurs soldes, c'est indigne d'un pays comme la France. (...) Dans le privé ou dans le civil, ça ferait longtemps qu'il y aurait eu plein de monde dans la rue. Alors c'est moi qui suis dans la rue. Je les remplace !»

Le ministre de la Défense accusait en outre son prédécesseur, Gérard Longuet, d'être responsable du fiasco, car il aurait voulu mettre en place ce nouveau logiciel «au pas de charge».

Sur l'ensemble des bulletins de soldes de l'armée de terre combien de familles sont concernées? En mars 2012, l'ancien porte-parole de la Défense, Gérard Gachet, avait affirmé à l'AFP que le problème «est en voie d'être résolu». Selon lui, «entre 2 à 3.000, soit entre 1,5% et 2%» des bulletins de soldes étaient concernés. Jean-Yves Le Drian n'a lui pas donné de chiffres précis.

Laure Beaulieu
Laure Beaulieu (107 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte