Life

Les femmes qui arrêtent de fumer avant 30 ans réduisent le risque de mourir de tabagisme de 97%

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 29.10.2012 à 11 h 57

CIGARETTE / Fried Dough via Flickr CC, Licence By

CIGARETTE / Fried Dough via Flickr CC, Licence By

Bonne nouvelle pour les femmes de moins de 30 ans: si vous êtes fumeuse, rien n’est encore perdu quant à votre santé. Selon une étude sans précédent réalisée sur plus d’un million de femmes en Grande-Bretagne et rapportée par le Guardian, les femmes qui fument arrivées à 40 ans ont une probabilité de mourir des conséquences du tabagisme trois fois supérieur à celui des non-fumeuses et risquent de mourir dix ans plus tôt qu'elles. Arrêter la cigarette avant 40 ans réduirait les risques de mort par tabagisme de 90%. Arrêter avant 30 ans réduirait ces mêmes risques de 97%.

The Lancet, revue qui publie l'étude, précise:

«Parmi les femmes britanniques, deux-tiers de toutes les morts de fumeuses dans leurs cinquante ans, soixante ou soixante-dix ans, sont causées par le tabagisme; les fumeuses perdent au moins dix ans de vie.  Si les risques du tabagisme jusqu'à 40 ans, quand on arrête ensuite, sont importants, les risques si l'on continue sont dix fois supérieurs.»
Cependant, cite le Guardian, les femmes auraient tort de se laisser aller jusqu'à 40 ans en se disant qu'elles verront après. «Car les femmes qui le font ont pendant les décennies suivantes un taux de mortalité 1,2 fois supérieur à celui des femmes qui n'ont jamais fumé. C'est un risque conséquent, causant un sixième des morts parmi les ex-fumeuses.»
Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (740 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte