France

Montebourg en marinière se prend les pieds dans la comm et le made in France

Slate.fr, mis à jour le 20.10.2012 à 14 h 37

Couverture du Parisien Magazine à paraître le 19 octobre.

Couverture du Parisien Magazine à paraître le 19 octobre.

Le petit coup de pub pour sa politique du Made in France continue de faire rire. Pas sur le fond, après tout, l'emploi en France est une chose trop grave pour être moqué et les recettes —même les plus anecdotiques— doivent au moins être discutées et pourquoi pas tentées. Mais dans le cas d'Arnaud Montebourg en une du Parisien Magazine paru vendredi 19 octobre, c'est le coup de comm' qui est questionné. Arnaud Montebourg, posant avec un blender Moulinex dans les mains et portant une marinière Armor Lux, nous l'avions trouvé un peu ridicule. Il n'y a pas que nous.

Invité jeudi soir par le Petit Journal de Canal+, Benoit Hamon, un des tenants de l'aile gauche du parti socialiste et ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire, a failli tomber de sa chaise en découvrant son collègue du Redressement productif. Rigolard, il a d'abord cru à un montage. «Oui c'est ça, en une du Parisien! (…) non non, absolument pas. C'est des conneries. Si c'est vrai, ça lui va pas mal. On se demande ce qu'il fout avec une marinière et une machine Moulinex.»

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Montebourg se prend aussi les pieds dans les subtilités de la communication et du made in France «qui n’exige que deux conditions pour naturaliser n’importe quel produit: qu’il ait été "conçu" et "terminé" en France», rappelle Atlantico. Mais voilà, assure le site, la montre Michel Herbelin qu'il porte au poignet, n'est pas 100% française.

Elle peut se revendiquer du pavillon tricolore pour les raisons mentionnées plus hauts, mais «le mouvement à quartz de cette Michel Herbelin Newport Yacht Club est suisse (manufacture Ronda), de même que son cadran et ses aiguilles. Son verre saphir est suisse. Son boîtier et ses poussoirs ne sont pas suisses, mais pas français non plus. Admettons que le bracelet provienne d’un fournisseur français : on veut bien parier que ce fournisseur s’est approvisionné au Portugal, à l’île Maurice ou en Asie, mais certainement pas en France.»

Pour ce prix-là, 790 euros selon Atlantico, on ne trouve pas de made in France. Les montres totalement faites en France existent, mais elles sont beaucoup plus chères. Et ce n'est pas pour un made in France pas tout à fait respecté qu'il aurait été épinglé, mais parce qu'il aurait porté une montre dix fois plus chère.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte