Monde

Nobel de la paix pour l'Union européenne: le discours du Comité

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 12.10.2012 à 11 h 54

Un drapeau de l'Union européenne à Varsovie le 15 mai 2005, REUTERS/Katarina Stoltz

Un drapeau de l'Union européenne à Varsovie le 15 mai 2005, REUTERS/Katarina Stoltz

Le prix Nobel de la paix a été décerné ce vendredi 12 octobre à l'Union européenne. Voici le texte du discours publié par le Comité du Nobel traduit en français.

***

«Le Comité du Nobel a décidé que le Prix Nobel de la paix pour 2012 sera attribué à l’Union européenne (UE). L’Union et ses ancêtres contribuent depuis plus de six décennies à l’avancement de la paix et à la réconciliation, la démocratie et les droits de l’homme en Europe.

Dans les années d’entre-deux-guerres, le Comité norvégien du Nobel a récompensé plusieurs personnes qui œuvraient à la réconciliation entre l’Allemagne et la France. Depuis 1945, la réconciliation est devenue une réalité. Les souffrances atroces de la Seconde Guerre mondiale ont démontré la nécessité d’une nouvelle Europe. Sur une période de soixante-dix ans, l’Allemagne et la France s’étaient affrontées dans trois guerres. Aujourd’hui, une guerre entre l’Allemagne et la France est impensable. Cela montre comment des ennemis historiques peuvent devenir des partenaires proches à travers des efforts bien dirigés et la construction d’une confiance mutuelle.

Dans les années 1980, la Grèce, l’Espagne et le Portugal ont rejoint l’UE. L’introduction de la démocratie était la condition à leur adhésion. La chute du mur de Berlin a rendu l’adhésion de plusieurs pays d’Europe centrale et de l’est possible, ouvrant ainsi une nouvelle ère dans l’histoire européenne. La division entre l’est et l’ouest a été en grande partie enterrée; la démocratie a été renforcée; de nombreux conflits liés aux origines ethniques ont été résolus.

L’admission de la Croatie l’année prochaine, l’ouverture des négociations avec le Montenegro, et l’allocation du statut de candidat à la Serbie renforcent le processus de réconciliation dans les Balkans. Au cours de la décennie passée, la possibilité d’une adhésion de la Turquie à l’UE a aussi participé à l’avancement de la démocratie et des droits de l’homme dans ce pays.

L’UE connaît actuellement de graves difficultés économiques et des problèmes sociaux considérables. Le Comité norvégien du Nobel souhaite souligner ce qu’il considère comme le résultat le plus important de l’UE: la lutte réussie pour la paix et la réconciliation et pour la démocratie et les droits de l’homme. Le rôle stabilisateur joué par l’UE a participé à faire passer la majorité de l’Europe d’un continent de guerre à un continent de paix.

Le travail de l’UE représente «la fraternité entre les nations» et représente une forme de ce qu’Albert Nobel appelait des «congrès pour la paix», un critère pour le Prix de la paix dans son testament.

Oslo, le 12 octobre 2012

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (741 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte