Monde

Nobel de la paix pour l'Union européenne: le discours du Comité

Temps de lecture : 2 min

Un drapeau de l'Union européenne à Varsovie le 15 mai 2005, REUTERS/Katarina Stoltz
Un drapeau de l'Union européenne à Varsovie le 15 mai 2005, REUTERS/Katarina Stoltz

Le prix Nobel de la paix a été décerné ce vendredi 12 octobre à l'Union européenne. Voici le texte du discours publié par le Comité du Nobel traduit en français.

***

«Le Comité du Nobel a décidé que le Prix Nobel de la paix pour 2012 sera attribué à l’Union européenne (UE). L’Union et ses ancêtres contribuent depuis plus de six décennies à l’avancement de la paix et à la réconciliation, la démocratie et les droits de l’homme en Europe.

Dans les années d’entre-deux-guerres, le Comité norvégien du Nobel a récompensé plusieurs personnes qui œuvraient à la réconciliation entre l’Allemagne et la France. Depuis 1945, la réconciliation est devenue une réalité. Les souffrances atroces de la Seconde Guerre mondiale ont démontré la nécessité d’une nouvelle Europe. Sur une période de soixante-dix ans, l’Allemagne et la France s’étaient affrontées dans trois guerres. Aujourd’hui, une guerre entre l’Allemagne et la France est impensable. Cela montre comment des ennemis historiques peuvent devenir des partenaires proches à travers des efforts bien dirigés et la construction d’une confiance mutuelle.

Dans les années 1980, la Grèce, l’Espagne et le Portugal ont rejoint l’UE. L’introduction de la démocratie était la condition à leur adhésion. La chute du mur de Berlin a rendu l’adhésion de plusieurs pays d’Europe centrale et de l’est possible, ouvrant ainsi une nouvelle ère dans l’histoire européenne. La division entre l’est et l’ouest a été en grande partie enterrée; la démocratie a été renforcée; de nombreux conflits liés aux origines ethniques ont été résolus.

L’admission de la Croatie l’année prochaine, l’ouverture des négociations avec le Montenegro, et l’allocation du statut de candidat à la Serbie renforcent le processus de réconciliation dans les Balkans. Au cours de la décennie passée, la possibilité d’une adhésion de la Turquie à l’UE a aussi participé à l’avancement de la démocratie et des droits de l’homme dans ce pays.

L’UE connaît actuellement de graves difficultés économiques et des problèmes sociaux considérables. Le Comité norvégien du Nobel souhaite souligner ce qu’il considère comme le résultat le plus important de l’UE: la lutte réussie pour la paix et la réconciliation et pour la démocratie et les droits de l’homme. Le rôle stabilisateur joué par l’UE a participé à faire passer la majorité de l’Europe d’un continent de guerre à un continent de paix.

Le travail de l’UE représente «la fraternité entre les nations» et représente une forme de ce qu’Albert Nobel appelait des «congrès pour la paix», un critère pour le Prix de la paix dans son testament.

Oslo, le 12 octobre 2012

Charlotte Pudlowski Rédactrice en chef de Slate.fr

Newsletters

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Ils rappellent à Jeff Bezos le passif nazi d'IBM pour s'opposer à la politique migratoire de Trump.

Un nouveau printemps arabe couve en Jordanie

Un nouveau printemps arabe couve en Jordanie

Sans réforme en profondeur du système politique et de la structure économique, la Jordanie, comme d’autres pays de la région, restera exposée au potentiel d’une nouvelle révolution, en dépit des milliards injectés par les pétromonarchies du Golfe.

 Loi électorale et manipulation, Erdogan aura tout fait pour gagner

Loi électorale et manipulation, Erdogan aura tout fait pour gagner

[Interview] À l'approche de l'élection présidentielle du 24 juin, la sociologue Élise Massicard explique que les fraudes électorales n'ont pas commencé avec Erdogan et l'AKP, même si elles ont pris une nouvelle ampleur ces dernières années.

Newsletters