France

Guerre de la coquille saint-jacques: des pêcheurs français attaquent des Anglais dans les eaux internationales

Jamal El Hassani, mis à jour le 11.10.2012 à 18 h 24

Scallop / mrhayata via FlickrCC Licenseby

Scallop / mrhayata via FlickrCC Licenseby

L'histoire est rocambolesque. Sept à huit navires de pêche français auraient encerclé puis attaqué leurs homologues anglais qui pêchaient légalement dans les eaux internationales de la Manche, rapporte la BBC.

Côté britannique, on avait «jamais vu ça» de mémoire de marin:

«Ils essayaient tout simplement de nous empêcher de pêcher.»

«Ils tiraient des fusées de détresse sur les autres bateaux, tout ce qu’il y a de plus sournois.»

«Ils nous ont jetés des pierres et ont essayé de nous rentrer dedans.»

«J’ai demandé l’assistance d’autres navires et lorsqu’ils sont arrivés, ils ont eux aussi reçu des tirs de fusées de détresse, des filets et des cordes ont été mis dans l’eau pour nous immobiliser.»

D’après les pêcheurs britanniques, le navire de protection de la pêche français aurait refusé d’intervenir pour les secourir, relate la BBC. Selon un autre pêcheur anglais, trois Français seraient montés sur son bateau pour parler au capitaine, qui aurait réussi à les convaincre qu’il était dans son droit en pêchant ici.

Les pêcheurs anglais, qui craignent maintenant pour leur sécurité, sont choqués de l’absence de réaction de la part des autorités françaises. L’un deux déclare:

«Aucun de nos capitaines ne pourrait s’en sortir comme ça, nous serions enfermés et des poursuites judiciaires seraient immédiatement engagées contre nous.»

Au cœur du problème se trouve la pêche à la coquille Saint-Jacques. La loi française interdit de pêcher la coquille saint-jacques du 15 mai au 30 septembre. Les autres pays européens ne sont pas astreints à ce règlement.

Par conséquent, Ecossais, Anglais, Irlandais et Belges viennent pêcher la coquille saint-jacques à la limite des eaux françaises, tout en restant dans les eaux internationales, captant ainsi des réserves de coquilles saint-jacques françaises encore inaltérées, explique France 3 Basse-Normandie. Les pêcheurs français observent donc impuissants les stocks se vider jusqu’en octobre.

Jamal El Hassani
Jamal El Hassani (83 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte