Life

Ce frigo ne s'ouvre que si vous lui souriez

Pierrick de Morel, mis à jour le 11.10.2012 à 10 h 49

Smiley detail / renaissancechambara via Flickr CC, Licence By

Smiley detail / renaissancechambara via Flickr CC, Licence By

Un réfrigérateur qui ne s’ouvre que si vous lui faites votre plus beau sourire, voilà l’invention plutôt originale développée par les chercheurs de l’université de Tokyo.

Le site américain Mashable.com explique que le système d’ouverture de ce réfrigérateur, appelé «The Happinness Counter» (le guichet du bonheur) est censé encourager ses utilisateurs à sourire tous les jours. Le site Buzz Feed détaille d'ailleurs en GIFs le fonctionnement de cet appareil sensible à notre (bonne) humeur.

Le frigo du bonheur fonctionne grâce à une petite caméra Sony dotée d'une technologie de reconnaissance faciale. Et il faut donc arborer votre plus grand sourire face à la porte de ce réfrigérateur pour espérer pouvoir accéder à vos aliments frais. Pour une porte-parole de l’université de Tokyo, cette invention aura des bienfaits sur notre humeur au quotidien:

«Nous sentons que le happiness counter va naturellement encourager les gens à sourire au milieu de leurs frustrations quotidiennes, et favoriser une humeur positive et la communication entre les gens.»

L’exploitation de ce système de reconnaissance faciale pourrait ne pas s’arrêter là, puisque l’équipe responsable de cette invention envisage de l’appliquer au monde de l’entreprise.

Le Happiness Counter pourrait ainsi être installé sur la porte d’une salle de réunion, et seuls les employés avec le sourire pourraient y accéder. «Augmenter le nombre de sourires sur le lieu de travail améliorera l’atmosphère pour chaque employé, et ceux-ci seront peut-être capables de produire de meilleures idées», explique-t-on du côté de l’université de Tokyo.

Il semble décidément que notre humeur et nos émotions soient au cœur des préoccupations des chercheurs japonais: en septembre, Slate vous expliquait que la société japonaise Neurowear avait mis au point une petite queue en fourrure qui s’agitait en fonction de notre état d’esprit (humeur amoureuse, effrayée, calme...). Une invention qui faisait suite à un petit serre-tête avec des oreilles de chat fonctionnant selon le même procédé. 

Pierrick de Morel
Pierrick de Morel (70 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte