Culture

«Titanic»: oui, Jack et Rose auraient pu tenir sur le radeau, c'est prouvé

Temps de lecture : 2 min

Rose, Jack, et le radeau
Rose, Jack, et le radeau

Cette fois-ci, c'est SÛR, on a la réponse à un des mystères du cinéma du XXe siècle. Ne faites pas les innocents, si vous avez vu Titanic, vous vous êtes sûrement demandé pourquoi Jack ne monte pas sur le radeau qu'il a improvisé pour Rose à la fin du film, afin de se sauver lui aussi.

On vous expliquait mi-août que, évidemment, plusieurs internautes s'étaient penchés sur la question. Deux d'entre eux expliquaient à l'aide d'un schéma qu'il y avait clairement de la place pour deux.

Mais un autre, avec des calculs plus poussés, soulignait qu'il faut prendre aussi en compte la masse et la flottabilité. Résultat: si Rose avait partagé le radeau, ils seraient morts tous les deux.

Mi-septembre, James Cameron lui-même participait au débat, en allant dans le sens de ce dernier internaute:

«Ce n'est pas un problème de place mais un problème de flottabilité. Quand Jack met Rose sur le radeau, il essaye de monter dessus. C'est pas un idiot, il ne veut pas mourir! Et le radeau coule, et se retourne. Clairement, il ne peut flotter qu'avec une personne, et donc il fait le choix de faire d'elle cette personne. Si vous connaissez l'hypothermie, le plus vous êtes submergés... et elle est complètement hors de l'eau, alors que le radeau surnage à peine. S'il était monté avec elle, même s'ils avaient réussi à tenir en équilibre, ils auraient tous les deux été à moitié submergés, et ils seraient morts tous les deux.»

Le réalisateur de Titanic avait alors annoncé qu'il participerait à l'émission américaine «Mythbusters», où les deux présentateurs testent des rumeurs et des légendes urbaines pour voir si elles sont réelles ou si elles ne sont que des mythes à casser (d'où le titre de mytbusters), sur ce sujet.

C'est désormais chose faite, et l'émission a été diffusée aux Etats-Unis. Cameron demande aux animateurs de tester la théorie des internautes qui pensent que Jack aurait pu survivre.

Ils commencent par recréer la scène dans une baignoire, avec des poupées représentant Jack et Rose, et le radeau coule si les deux montent dessus. Mais quand ils testent la scène dans des conditions réelles, les animateurs se rendent compte que le radeau peut tenir si on attache le gilet de sauvetage que Rose porte dans le film sous le radeau, pour lui ajouter de la flottabilité! Les deux personnages auraient pu alors avoir 80% de leur corps hors de l'eau, leur évitant l'hypothermie le temps que les secours arrivent.

James Cameron encaisse la nouvelle, mais conclut:

«Je crois que vous passez à côté de la question. Le scénario dit que Jack meurt. Il doit mourir.»

Une réponse qui permettra aux fans de rediriger leur colère non plus contre l'imbécilité de Jack et Rose, mais contre la méchanceté de leur créateur.

Cécile Dehesdin Rédactrice en chef adjointe

Newsletters

«Once Upon a Time… in Hollywood», il était plusieurs fois le cinéma du cinéma

«Once Upon a Time… in Hollywood», il était plusieurs fois le cinéma du cinéma

Très –trop?– attendu, le film de Quentin Tarantino joue avec les références du cinéma de genre, la légende de Hollywood et la mémoire d'un fait divers tragique.

«Game of Thrones», saison 8, épisode 6: «Le Trône de fer», récap et analyse

«Game of Thrones», saison 8, épisode 6: «Le Trône de fer», récap et analyse

[ATTENTION SPOILERS] Toutes les questions que l'on se pose après l'épisode 6 de la saison 8 de «Game of Thrones» (et toutes nos réponses).

Bâillonner Nick Conrad, un symptôme du conservatisme de la «Douce France»

Bâillonner Nick Conrad, un symptôme du conservatisme de la «Douce France»

De quoi faut-il le plus s'inquiéter: que le rappeur clame avoir «baisé et brûlé la France» ou que le ministre de l'Intérieur veuille saisir le procureur de la République pour censurer une œuvre?

Newsletters