Monde

Stephen Gough, alias «le Randonneur Nu», à l'assaut de l'Angleterre

Jamal El Hassani, mis à jour le 09.10.2012 à 16 h 28

Un naturiste lors d'une manifestation de soutien à Stephen Gough à Londres en en septembre 2003. Paul Sanders / REUTERS

Un naturiste lors d'une manifestation de soutien à Stephen Gough à Londres en en septembre 2003. Paul Sanders / REUTERS

«Le Randonneur Nu». C’est le surnom qu’a donné la presse britannique à Stephen Gough, un ancien soldat de la Royal Marine de 53 ans qui vient de passer cinq mois derrière les barreaux pour trouble à l’ordre public en Ecosse et dont The Huffington Post UK relate les exploits et publie des photos.

L’homme n’en est pas à son coup d’essai. Selon The Independent, avant sa condamnation en juin, Stephen Gough avait déjà passé 657 jours cumulés en prison et avait été condamné 18 fois en dix ans, d'après The Telegraph. Après chaque libération, il refusait de se couvrir et retournait irrémédiablement en prison. Lors de sa précédente sortie de prison, en juin, il avait été autorisé à repartir nu et semblait avoir trouvé un terrain d’entente avec les autorités, mais les choses ont rapidement dérapé. Des policiers précisent au Telegraph l’accord passé avec Stephen Gough:

«Je lui ai dit qu’il devait rester loin des zones peuplées. Il a dit qu’il avait marché pendant deux jours et traversé des villes sans qu’aucun policier ne l’interpelle.»

«Je supposais qu’il allait passer par l’aire de jeux. Je lui ai dit qu’il y avait des enfants qui y jouaient mais il continuait de marcher. Il disait qu’un corps nu n’a rien d’offensif et qu’il ne devrait y avoir aucune raison de le couvrir. Il a été arrêté après avoir refusé de s’habiller.»

Stephen Gough s’était présenté à son procès dans son plus simple appareil et avait assuré lui-même sa défense. Lorsqu’il s’était levé pour s’adresser à la cour comme le veut la tradition, il lui avait été demandé de se rasseoir pour ne pas incommoder le public, rapporte le Telegraph:

«Il a refusé de s’asseoir afin que ses parties intimes soient cachées par le bois.»

«Il a déclaré: “Je veux juste être traité comme tout le monde”.»

Lors du procès, le juge a rappelé au Randonneur Nu que les pouvoirs publics avaient été très indulgents avec lui (à la suite de l’accord qu’ils avaient trouvé) et a fustigé son «arrogance», rapporte The Independent:

«Les policiers vous ont dit que vous alliez passer par une aire de jeux occupée par des enfants si vous continuiez votre voyage.

«Trois options s’offraient à vous. Une: changer de direction, deux: couvrir vos parties intimes ou trois: entrer dans le fourgon de police qui vous aurait fait traverser le parc, vous aurait relâché et vous aurait laissé continuer votre route.»

«Malgré tout, vous avez refusé. Cela montre un degré d’arrogance et d’indifférence à l’égard des autres membres de l’espace public, en particulier des enfants, qui ont le droit de ne pas être confrontés à des hommes nus.»

Depuis sa sortie de la prison d'Edinbourg, Stephen Gough marche (toujours nu) pour rejoindre l’Angleterre et rendre visite à sa famille.

Jamal El Hassani
Jamal El Hassani (83 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte