La nouvelle chaîne D8 va-t-elle tout transformer?

Logo de D8

Incontestablement, la nouvelle chaîne de Canal+, D8 (anciennement Direct 8) a fait une formidable campagne de publicité. Avec ses annonces d'émissions composées de vedettes de la télé (Laurence Ferrari, Daphné Roulier... Roselyne Bachelot?), et son affichage dans le métro, D8 laisse penser qu'elle va bouleverser le paysage audiovisuel.

«D8 se présente comme une "vraie" chaîne que ses concurrents doivent prendre au sérieux, à l’instar du slogan "D8, la nouvelle grande chaîne", clin d’œil inversé au slogan historique de M6 à ses débuts ("M6, la petite chaîne qui monte, qui monte !"), tout en signifiant que le fait de ne pas se prendre au sérieux sera sa ligne éditoriale majeure», explique sur le site participatif du Nouvel Obs la sémiologue Marie-France Chambat-Houillon.

L’intérêt de cette stratégie publicitaire selon elle? La chaîne n'existe pas encore, pour vérifier la sincérité de la campagne, il faudra se presser devant son poste ce dimanche soir. Dès... Dès quelle heure?

La dépêche AFP dit 20H30, quelques autres articles disent 20H50. Le site de la chaîne fait le décompte pour 20H35. Le spectateur a le sentiment que soudain une métamorphose va s'opérer, la citrouille devrait devenir carosse.

Le premier film diffusé par D8 est Million Dollar Baby. Le film à succès de Clint Eastwood, multiplement oscarisé, (et récompensé en France en 2006 par le César du meilleur film étranger) est comme une promesse de la chaîne: vous allez voir ce que vous allez voir.

Lemonde.fr explique:

«Celle qui vise 4 % de part d'audience d'ici à trois ans, s'annonce comme un concurrent redoutable pour les acteurs historiques de la TNT. Particulièrement les "mini-généralistes" TMC, propriété de TF1, W9 (M6) et NRJ12. La nouvelle venue bénéficie d'un atout considérable avec un budget qui devrait atteindre 120 millions d'euros par an d'ici à 2015. Soit près de trois fois l'enveloppe moyenne de ses rivales.»

Vers une amélioration de la TNT?

Selon Frédéric de Vincelles, le patron de W9 cité par l'AFP, cela ne durera pas. Rappelant que Canal+ a mis plus d'argent dans ITélé qu'Alain Weill dans BFM TV qui pourtant la devance, il pense que «D8 va fonctionner sur le même modèle que les autres chaînes de la TNT, qui pour des raisons d'économie recyclent beaucoup d'émissions».

Mais si au contraire l'arrivée de D8 s'apprêtait à transformer en profondeur la TNT? C'est ce pour quoi penche Gérald-Brice Viret, le directeur délégué au pôle télévision du groupe NRJ: «Ils ont une belle grille, une campagne de publicité très forte» admire-t-il. «C'est bon pour les chaînes de la TNT, ça va nous permettre de monter en gamme. C'est stimulant».

Alain Weill tient le même discours: «TMC, NT1 (groupe TF1, ndlr) et W9 (groupe M6, ndlr) vont devoir monter en gamme, prendre plus de risques et investir. La concurrence a du bon».

Mise à jour: une précédente version de ce «Lu,Vu» annonçait la fin de l'émission littéraire «Voyage au bout de la nuit» sur Direct 8, en réalité, elle continue. (Yeah!)