Life

Le venin du black mamba pourrait remplacer la morphine

Jamal El Hassani, mis à jour le 04.10.2012 à 14 h 35

BlackMamba  / Hj_west via FlickrCC Licence by

BlackMamba / Hj_west via FlickrCC Licence by

Finis les shoots de morphine pour atténuer la douleur? Ce sera peut-être le cas grâce une étude menée par des chercheurs français pour l'Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire de Nice, dont la BBC rapporte les découvertes. Des tests sur des souris ont révélé que le venin du black mamba (mamba noir), un des serpents les plus dangereux d’Afrique, serait un puissant antidouleur.

Les scientifiques avouent  être «complètement déconcertés» par cette découverte étant donné que le serpent utilise son venin pour paralyser et tuer ses proies. Anne Baron, co-auteure de l’étude, déclare à l’AFP, via Dawn.com:

«C’est remarquable qu’il ait été possible de faire ça à partir du venin mortel d’un des serpents les plus venimeux.»

«(Il est) surprenant que les mambalgines, qui représentent moins de 0,5% de toute la protéine du venin, possèdent des propriétés analgésiques sans neurotoxicité pour les souris alors que le reste du venin du mamba noir est mortel et parmi les plus neurotoxiques.»

Le venin serait aussi puissant que la morphine, mais sans la plupart des effets secondaires. Avec la morphine, dont la composition est proche de celle de l’héroïne, les effets secondaires sont légion comme le rappelle la BBC:

«La morphine agit sur les récepteurs opioïdes dans le cerveau. Elle peut réduire la douleur mais est aussi addictive et engendre maux de tête, difficultés à réfléchir, vomissements et spasmes.»

D’après les chercheurs, les peptides antidouleur du venin du black mamba, baptisés «mambalgines»  combattent la douleur en agissant sur des zones du cerveau différentes de celles de la morphine ce qui devrait limiter les effets secondaires.

La douleur fonctionnant de manière très similaire chez les souris et les hommes, les scientifiques ont bon espoir de pouvoir créer un antidouleur à usage clinique. De plus, «des tests sur des cellules humaines en laboratoire ont également montré que les mambalgines ont des effets chimiques similaires sur les humains», déclare Eric Lingueglia, l’un des chercheurs de L’Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire.

GMA News rappelle que «le venin du black mamba est l’un des plus rapides à agir et une morsure est fatale si elle est n’est pas traitée avec de l’anti venin, le poison attaquant le système nerveux central et causant une paralysie respiratoire».

Voici un aperçu des prouesses dont est capable le Black Mamba:

Jamal El Hassani
Jamal El Hassani (83 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte