Monde

Les Allemands n'ont jamais été aussi vieux, Monsieur Mélenchon

Annabelle Georgen, mis à jour le 03.10.2012 à 17 h 23

REUTERS/Regis Duvignau

REUTERS/Regis Duvignau

«Je vous signale [...] que dans huit pays d’Europe, dans huit pays d'Europe, l’espérance de vie a reculé. Et où en particulier ? En Allemagne, ce qui nous est présenté comme un modèle. Peut être qu’il serait temps de se rendre compte qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond

Contrairement à ce qu'a affirmé Jean-Luc Mélenchon lundi au micro de France Inter, l'espérance de vie n'est pas en baisse au royaume de l'austérité –ni même d'ailleurs dans les autres pays européens qui procèdent à des coupes budgétaires.


Jean-Luc Mélenchon par franceinter

C'est que pointait quelques heures plus tard un journaliste du Lab d'Europe 1, Geoffrey Bonnefoy, qui a factchecké ses propos et démonté point par point le «gros mensonge» du leader du Front de gauche.

Mais, même si ce journaliste consciencieux n'avait pas fait son travail, l'actualité aurait eu raison de Jean-Luc Mélenchon.

Les hasards du calendrier prêtent parfois à sourire: le lendemain, mardi, l'Institut statistique allemand publiait les résultats de sa dernière étude consacrée à l'espérance de vie, largement repris par la presse allemande.

Parmi les enfants nés en Allemagne entre 2009 et 2011, les filles vivront en moyenne 82 ans et 9 mois, les garçons 77 ans et 9 mois, ce qui représente un allongement de l'espérance de vie respectivement de 2 mois et de 3 mois par rapport aux enfants nés entre 2008 et 2010.

Rapportées sur un plan statistique, les estimations des chercheurs signifient qu'un Allemand sur deux vivra au moins 80 ans, et une Allemande sur deux au moins 85 ans.

Selon l'hebdomadaire Stern, l'espérance de vie augmente depuis près de 170 ans dans les pays industrialisés. Et ce de façon régulière, comme l'explique Rembrandt Scholz, de l'Institut Max Plank pour la recherche démographique à Rostock:

«En moyenne, les dix dernières années, l'espérance de vie augmente en Allemagne d'une année tous les cinq ans chez les hommes, chez les femmes c'est un peu plus rapide

Conséquence: l'Allemagne n'en finit pas de vieillir. Le nombre de centenaires y est aujourd'hui cinq fois plus élevé qu'il y a 30 ans, rapporte le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, qui titre «La maison de retraite de l'Europe».

Comme l'explique le quotidien économique Handelsblatt, l'augmentation de l'espérance de vie profite avant tout aux vieux:

«Un homme âgé aujourd'hui de 65 ans peut compter vivre encore 17 ans et 6 mois. Les femmes de 65 ans ont encore 20 ans et 8 mois devant elles. D'un point de vue statistique, les personnes âgées ont une espérance de vie plus élevée que les nouveaux-nés, car ils ne courent plus des risques tels que la mortalité infantile ou les accidents de travail mortels

Annabelle Georgen
Annabelle Georgen (343 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte