Sports

Formule 1: la fin de l'ère Schumacher?

Temps de lecture : 2 min

Michael Schumacher en 2011 via Wikimedia Commons
Michael Schumacher en 2011 via Wikimedia Commons

La nouvelle secoue le petit monde de la Formule 1: Mercedes a décidé de ne pas prolonger le contrat de trois ans qui le liait à Michael Schumacher, préférant rouler à partir de la saison 2013 pour son jeune rival britannique Lewis Hamilton, champion du monde 2008.

«Quels adieux indignes pour le plus grand pilote de course de tous les temps», s'emporte le tabloïd allemand Bild, qui analyse les raisons pour lesquelles le constructeur automobile «a laissé tombé Schumi», comme les Allemands surnomment affectueusement le sportif, sept fois champion du monde.

Les défaites successives de Michael Schumacher depuis son grand retour dans la compétition en 2010 aux côtés de Mercedes ne sont évidemment pas étrangères à la décision du constructeur automobile. Mais il s'agirait également d'une question d'argent, estime Bild:

«Schumi avait déjà signalé il y a longtemps au chef d'équipe Ross Brawn qu'il voulait continuer. Il s'agissait de régler les détails du nouveau contrat. […] Il s'imaginait être en bonne position, voulait faire moins de concessions sur la durée du contrat et son montant. Ça a fait traîner en longueur les négociations.»

Lewis Hamilton vient pourtant de signer un contrat de trois ans d'un montant de 75 millions d'euros avec Mercedes, soit 15 millions de plus que celui qu'avait signé Schumacher il y a trois ans. A croire que la légende de la Formule 1 ne fait désormais plus le poids, du haut de ses 43 ans, face à un jeune champion de 27 ans.

Après l'annonce de la non-reconduite de son contrat, Schumacher a gardé son sang froid, expliquant poliment à la presse:

«J'ai passé trois belles années chez Mercedes, qui sur le plan sportif n'ont malheureusement pas été comme nous l'avions tous souhaité. Je souhaite à Lewis le meilleur, et à toute l'équipe, le succès pour lequel nous avons travaillé si dur

L'avenir de Schumacher est désormais incertain, estime le quotidien Welt: va-t-il se retirer ou bien continuer chez Sauber?

Le départ annoncé de Sergio Pérez de l'écurie de course automobile suisse, qui va remplacer Hamilton chez McLaren, libère une place qui pourrait revenir à Schumacher.

Mis à part le fait que lui et Sauber se connaissent depuis 20 ans, la popularité du pilote permettrait sans doute à l'écurie, aujourd'hui en proie à des difficultés financières, de renflouer ses caisses, mais surtout de prétendre au titre de champion du monde 2013. A suivre...

Newsletters

Le football français a encore des buts à se fixer en matière d'écologie

Le football français a encore des buts à se fixer en matière d'écologie

Alors que les supporters comptent les jours précédant la reprise du championnat français, le sport le plus populaire de l'Hexagone n'a pas encore pris conscience de son impact environnemental.

Le vélo électrique à la conquête du grand public

Le vélo électrique à la conquête du grand public

Attrayant mais plus cher, le grand frère de la bicyclette traditionnelle cherche à s'imposer.

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Les plus performantes et célèbres de ces personnes cachées derrière un costume peuvent toucher un salaire annuel à six chiffres.

Newsletters