Monde

Une passe gratuite après 10 lavages auto

Slate.fr, mis à jour le 28.09.2012 à 9 h 53

Une vieille Peugeot 504 au milieu du gué au Chili après des inondations. REUTERS

Une vieille Peugeot 504 au milieu du gué au Chili après des inondations. REUTERS

L'automobile est en crise et cela incite les acteurs de la filière à faire preuve d'imagination. La prime du modèle économique le plus original vient de Malaisie et de Kuala Lumpur. Selon le quotidien local, The Malay Mail, une station service n'avait pas trouvé mieux pour fidéliser ses clients que de leur offrir gratuitement une prostituée après 10 lavages de leur voiture.

Un site économique américain réputé, Marginal Revolution, se demande même avec humour jusqu'où on peut aller pour s'attacher des clients et si ce modèle économique est révélateur de ce qu'est l'économie de marché.

Pour autant, ce système n'aura pas fonctionné très longtemps car la police malaysienne y a mis un terme. Lors d'une opération de routine, elle a découvert et démantelé le réseau de prostitution lié à l'activité de ce garage. La police de Kuala Lumpur a arrêté neuf Vietnamiennes âgées de 18 ans à 28 ans entrées illégalement dans le pays et qui étaient «offertes» aux clients fidèles de la station service et quatre hommes qui géraient la station service et le réseau de prostitution. Leur «système» aura tout de même fonctionné selon les témoignages recueillies par la police environ trois mois.

Cité par le Malay Mail, l'officier de police, Emmi Shah Fadhil, explique que «pour avoir cette récompense particulière, les clients devaient avoir fait laver leur voiture neuf fois pendant une certaine période. Le dixième lavage leur donnait alors le droit d'aller voir gratuitement les prostituées».

La prostitution organisée est un fléau en Malaisie et la loi qui l'interdit n'est absolument pas appliquée et respectée. Dans l'Etat de Selangor où se trouve l'agglomération de Kuala Lumpur et la station service citée par The Malay Mail, la police annonce avoir arrêté cette année plus de 2.300 prostituées entre le 1er janvier et le 31 août.

Et il y aurait selon des estimations faites par des organisations internationales entre 43.000 et 142.000 prostituées en Malaisie. Un grand nombre de ses femmes viennent de gré ou de force de toute l'Asie, des Philippines, de Thaïlande, de Chine, d'Inde, de Taiwan, de Singapour, de Birmanie, du Vietnam, de Sri Lanka et du Laos.

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte