La queue contrôlée par la pensée, dernier accessoire de mode nippon

La plupart des jeunes Japonaises raffolent des gadgets et peluches kawaii. Les voici comblées avec le combo ultime: une queue en fourrure et des oreilles qui remuent en fonction de leurs émotions.

Selon le Los Angeles Times, la société japonaise Neurowear a présenté lors du Tokyo Game Show (le salon annuel du numérique au Japon) un prototype du Shippo (queue en japonais). Ce petit gadget en fourrure s’attache dans le bas du dos (emplacement stratégique pour une queue) et promet de s’agiter en fonction de votre humeur: amoureuse, effrayée, calme… Une vidéo (un brin kitsch) en fait la démonstration:

 

The Verge explique que ce petit engin motorisé est relié à un casque par Bluetooth. Ce dernier est composé de deux capteurs. L’un se colle sur le front afin de distinguer l’activité électrique au niveau du cuir chevelu et l’autre se pose contre l’oreille afin de mesurer le pouls. Les capteurs envoient ensuite un signal par Bluetooth au moteur de la queue qui la fait se balancer de gauche à droite à une vitesse choisie, en fonction de «l’émotion» ressentie. Si le prix de ce curieux objet n’a pas encore été dévoilé, selon The Verge, il devrait être disponible à la vente dès la fin de l’année.

Neurowear n’en est pas à son coup d’essai. L’année dernière, la société a présenté le Necomimi: des oreilles de chat. Fondé sur le même principe que le Shippo, les petites oreilles poilues remuent en fonction des émotions de leur propriétaire. Elles sont en vente au prix de 99 dollars. Le slogan de Neurowear est simple:

«Les gens pensent que notre corps est limité. Imaginez seulement si nous avions de nouveaux organes et que nous pouvions les contrôler?»

Des journalistes du Huffington Post ont testé l’étrange appareil dans une vidéo et montrent ainsi que ces oreilles fonctionnent réellement.

Néanmoins, deux points négatifs majeurs. Le premier est que le mécanisme est non seulement bruyant de nature, mais également tout près de votre oreille, ce qui entraîne un bourdonnement incessant. Le second est que vous ne pouvez pas courir avec: les battements de votre cœur augmenteraient, ce qui dérèglerait l’engin.

Enfin, autre problème non négligeable, pas sûr que beaucoup de monde soit emballé à l’idée de se promener avec des oreilles de chat sur la tête ou une queue en fourrure qui remue.

Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
SLATE CONSEILLE
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
LIFE -
Publié le 25/09/2012
Mis à jour le 25/09/2012 à 17h03