France

AZF: condamnation de Grande Paroisse, Total hors de cause

Laure Beaulieu, mis à jour le 24.09.2012 à 15 h 35

L'usine AZF de Toulouse après l'explosion. REUTERS/Jean Philippe Arles

L'usine AZF de Toulouse après l'explosion. REUTERS/Jean Philippe Arles

Lundi 24 septembre, la cour d'appel de Toulouse a déclaré Serge Biechlin, ancien directeur de l'usine AZF et la société Grande Paroisse, propriétaire de l'usine (filiale de Total), coupables d'«homicides involontaires», alors qu'ils avaient été relaxés en première instance.

Serge Biechlin écope de 3 ans de prison dont 2 avec sursis et de 45.000 euros d'amende. Grande Paroisse devra elle s'acquitter de 225.000 euros d'amende, selon des informations relayées par France3 Midi-Pyrénées présent dans la salle d'audience. La cour d'appel retient ainsi la thèse de l'accident industriel, pour expliquer l'explosion de l'usine AZF en 2001 qui a fait 31 morts et des milliers de blessés.

La décision du tribunal correctionnel de Toulouse, qui avait déclaré irrecevables les poursuites contre le groupe Total et son ancien PDG Thierry Desmarets, a, elle, été confirmée par la cour d'appel.

Cette décision de la cour d'appel ne clôt pas néanmoins la bataille juridique puisque, note le journaliste de France 3 dans un tweet, «le pourvoi en cassation des prévenus fait peu de doute».

 

Laure Beaulieu
Laure Beaulieu (107 articles)
justiceAZF
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte