Life

Le retour du Sras en Grande-Bretagne?

Laure Beaulieu, mis à jour le 26.09.2012 à 19 h 43

This way to disease / Mick Schmid via Flickr CC Licence by

This way to disease / Mick Schmid via Flickr CC Licence by

Un homme d’origine qatarienne âgé de 49 ans serait atteint en Grande-Bretagne «d’un syndrome respiratoire aigu et d’une défaillance rénale», selon un communiqué de l’Organisation mondiale de la santé du 23 septembre.

Cette maladie pourrait être de la famille du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), à l'origine de la mort de près de 800 personnes dans le monde en 2002. «L’agence britannique de protection de la santé a conduit des tests en laboratoire et a confirmé la présence d’un nouveau coronavirus», relate l’OMS. Le coronavirus est une famille de virus incluant notamment les virus à l’origine du Sras.

L'homme avait été hospitalisé à Doha puis transféré à Londres. Il aurait séjourné en Arabie saoudite avant l'apparition des symptômes, ce qui pourrait le lier «à plusieurs décès plus tôt dans l’année en Arabie saoudite», envisage The Atlantic Wire. L’agence de santé britannique fait référence à des précédents de ce type en Arabie saoudite cette année. «Nous avons connaissance d’un petit nombre de cas de maladie respiratoire aigüe au Moyen-Orient ces trois derniers mois», précise l’agence dans un communiqué.

L’agence a comparé le virus présent chez l’homme de 49 ans, avec celui d’un Saoudien de 60 ans, décédé un peu plus tôt cette année. «Cette comparaison a indiqué 99,5% de similitude», note l’OMC.

Dans un email à CBC News, le docteur Ron Fouchier, imminent chercheur de l’Erasmus Medical Centre de Rotterdam, confirme que les tests menés sur les deux échantillons dans son laboratoire ont montré que «les deux pièces [sont] à 99,5% identiques. Mais, alors qu’il semble que les deux cas ont été causés par le même virus, cela reste une conclusion prématurée».

L’OMS ne recommande pas pour l’instant de restrictions dans les déplacements et affirme qu’elle essaie «d’obtenir plus d’informations pour déterminer les implications de santé publique de ces deux cas confirmés». L’organisation met en lien à la fin de son communiqué ses recommandations pour le pèlerinage à la Mecque en Arabie saoudite qui aura lieu cette année du 24 au 29 octobre.

Cet immense rassemblement peut représenter un danger selon CBC News :

«Le pèlerinage islamique annuel mène des centaines de milliers de personnes vers la ville saoudienne de la Mecque. Le Hajj est un de ces grands événements globaux -les Jeux olympiques en sont un autre- qui sont une source constante d’inquiétudes pour les responsables de santé publique, car ils peuvent conduire à la diffusion d’une maladie dans de nombreuses partie du monde.»

Laure Beaulieu
Laure Beaulieu (107 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte