Économie

Le trader français est charmeur, l'anglais brutal, l'allemand rigoureux

Temps de lecture : 2 min

Un trader de la Bourse de Frankfort, le 17 août 2007. REUTERS/Kai Pfaffenbach.
Un trader de la Bourse de Frankfort, le 17 août 2007. REUTERS/Kai Pfaffenbach.

Quelles sont les différences entre un trader français, un trader allemand et un trader britannique? Le Banking Blog du quotidien britannique The Guardian, qui s’intéresse à la finance sous l’angle anthropologique, tente de répondre à cette question en interrogeant, sous le couvert de l’anonymat, un trader de Francfort. Sous le nom d’emprunt de George, celui-ci détaille les différences de taille et de stabilité entre les établissements britanniques et allemands (les premiers sont plus grands et le turnover y est plus important), puis les différences de comportement entre les traders:

«Le trader londonien moyen est une jeune brute arrogante, grossière et bruyante avec trois pintes dans le sang. […] Ce qui les rend fous, c’est que les Allemands suivent les règles. Il y a eu des traders véreux à Paris et Londres, mais jamais à Francfort, peut-être parce qu’ici, on ne fait pas d’exceptions. Les traders parisiens tenteront parfois d’utiliser leur charme pour vous faire assouplir les procédures, en disant "Faites-le pour moi, s’il vous plaît, comme une faveur spéciale?". Et les traders londoniens tenteront de vous brutaliser pour se dégager le passage.»

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

Les entreprises de paris sportifs sponsors des maillots, ce gros problème du foot anglais

Les entreprises de paris sportifs sponsors des maillots, ce gros problème du foot anglais

27 des 44 équipes de première et deuxième division ont une entreprise de paris comme sponsor de leur maillot. Et c'est un vrai problème de santé publique.

Les stéréotypes sur les jeunes nuisent à leur employabilité

Les stéréotypes sur les jeunes nuisent à leur employabilité

Face à un CV trop riche en informations, les recruteurs recourent à des idées préconçues pour établir une image synthétique du profil.

Les grandes entreprises ne prennent pas assez en compte la transition écologique

Les grandes entreprises ne prennent pas assez en compte la transition écologique

Un quart des entreprises cotées en Bourse ne publie aucune information concernant leurs émissions de gaz à effet de serre.

Newsletters