France

Islam, Charlie Hebdo, laïcité: Marine Le Pen prend le train en marche

Temps de lecture : 2 min

Marine Le Pen en meeting à Paris, le 1er juin 2012. REUTERS/Julien Muguet
Marine Le Pen en meeting à Paris, le 1er juin 2012. REUTERS/Julien Muguet

Il ne manquait plus qu'elle. Une actualité qui touche à l'islam ne pouvant lui échapper trop longtemps, Marine Le Pen réagit au film Innocence of Muslims, aux caricatures de Charlie Hebdo et aux protestations de musulmans en France et à l'étranger dans les colonnes du Monde.

Sur les caricatures, Marine Le Pen, tout en admettant avoir elle-même attaqué le journal satirique par le passé, estime que «cette possibilité de la provocation est un inconvénient de la liberté d'expression qui, par ailleurs, a énormément d'avantages. Et la liberté d'expression, dont dépend la liberté de la presse, ne se négocie pas».

Au pouvoir, Marine Le Pen assure qu'elle prendrait des mesures pour un respect strict de la loi de 1905 –pas de financement des lieux de culte– et qu'elle irait jusqu'à faire interdire le voile dans «les magasins, les transports, la rue...» Ainsi que la kippa, rajoute-t-elle quand la question lui est posée par les journalistes. Une «laïcité intégrale», selon l'historien et sociologue de la laïcité Jean Baubérot, qui précise à l'AFP que «c'est aller vers une société totalitaire qui dicte aux gens une manière de s'habiller dans la rue et là, il n'y a plus de limite».

Dans la même logique, la présidente du FN ne veut «plus de prières de rue, plus de spécificités alimentaires dans les écoles publiques», casher ou hallal. Marine Le Pen annonce également qu'elle modifierait la Constitution pour y écrire que «la République ne reconnaît aucune communauté».

Elle prévoit enfin de mettre «à la porte tous les intégristes étrangers».

Jean-Laurent Cassely Journaliste

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters