Monde

L'ambassadeur américain Stevens disait être sur la liste d'al-Qaida

Temps de lecture : 2 min

L'ancien ambassadeur américain en Libye Christopher Stevens dans sa maison de Tripoli le 28 juin 2012, REUTERS/Esam Al-Fetori
L'ancien ambassadeur américain en Libye Christopher Stevens dans sa maison de Tripoli le 28 juin 2012, REUTERS/Esam Al-Fetori

Christopher Stevens, l’ambassadeur américain tué à Benghazi dans une attaque contre le consulat américain le 11 septembre, avait dit être sur la liste des personnes à tuer d’al-Qaida, selon CNN.

La chaîne de télévision américaine affirme que «Christopher Stevens s’inquiétait de ce qu’il appelait les menaces sans fin sur la sécurité à Benghazi, et qu’il avait mentionné le fait que son nom était sur une liste des cibles d’al-Qaida», selon une source proche de l’ancien ambassadeur, à qui CNN a parlé.

Cette nouvelle information fait suite aux déclarations de Matthew Olsen, directeur du Centre de lutte antiterroriste américain le 19 septembre. Matthew Olsen est le premier à avoir qualifié l’attaque contre le consulat de «terroriste» et à évoquer l’implication éventuelle d’al-Qaida:

«Nous avons des indications selon lesquelles des individus impliqués dans l'attaque pourraient avoir eu des connections avec al-Qaida ou (...) avec al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi)

La chaîne Fox News, affirme elle, citant «des sources des services de renseignement» que Sufyan Ben Qumu, ancien détenu de Guantanamo, transféré en Libye en 2007, et libéré un an plus tard, serait impliqué dans l’attaque contre le consulat, et pourrait être lié à al-Qaida.

Laure Beaulieu

Newsletters

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

À San Francisco, des équipes médicales vont aller soigner les toxicomanes directement dans la rue

On leur administrera notamment de la buprénorphine, plus connue sous le nom de Suboxone.

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

En Irlande du Nord, une mère emmène son fils se faire tirer dessus

Dans les faits, la guerre est finie. Dans les têtes et les réflexes sociétaux, pas encore.

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Newsletters