Life

«Cet homme bat les femmes»: la pochette d'album de Chris Brown détournée à Londres

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 17.09.2012 à 11 h 55

Chris Brown /Benyupp viaFlickr CC License by

Chris Brown /Benyupp viaFlickr CC License by

En général, les parents inquiets des écarts de langage des pop-stars et des rappeurs sont prévenus par la mention «Explicit Lyrics» sur les albums, qui alerte du contenu violent ou érotique de certaines paroles... Dans le cas de Chris Brown, c'est le comportement du chanteur lui-même qui vient d'être une nouvelle fois critiqué. Des exemplaires de Fortune, son dernier album, ont été affublés d’autocollants portant la mention «ATTENTION: n’achetez pas cet album! Cet homme bat les femmes!» dans des magasins de Londres, écrit le magazine musical NME.

Découverts dans des magasins de la chaîne HMV, ces autocollants sont le fruit d’une campagne contre les violences domestiques, et la première photo postée de ces stickers l’a été sur le compte Twitter de Cambridge University Student Union Women's Campaign, une organisation étudiante féministe qui nie cependant être à l’origine de cette campagne, précise NME.

«C’est un incident très isolé et qui n’a rien à voir avec HMV ni ne représente nos points de vue», a déclaré dans un modèle de langue de bois un responsable de la chaîne de magasins, écrit le site Gigwise. Les stickers auraient tous été rapidement retirés mais l’individu (ou le groupe) à l’origine du détournement a eu le temps de prendre une photo pour la partager sur Internet et faire connaître son acte.

via le compte Twitter @CUSUwomen

Si le rappeur à midinettes qui fait un usage immodéré du vocoder est devenu la bête noire des organisations qui luttent contre la violence faite aux femmes, c’est en raison de sa liaison avec la chanteuse Rihanna, qui s’était soldée en février 2009 par un passage à tabac avant une soirée des Grammy Awards. Une violence accablante documentée alors par des photos largement reprises par les médias.

Si de son côté la chanteuse a déclaré à la télévision qu’elle avait pardonné son geste à Chris Brown, ce dernier continue à susciter la polémique: quelques jours avant le détournement de sa prochette d'album, on découvrait ainsi son nouveau tatouage au cou, représentant… le visage d’une femme battue ressemblant étrangement à son ex-girl friend. Un porte-parole du chanteur a démenti cette interprétation, précisant qu'il s'agissait d'un «crâne de sucre», une référence à un rite mexicain —la fête des morts.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte