France

Photos topless: Kate Middleton porte plainte contre Closer

Grégoire Fleurot, mis à jour le 14.09.2012 à 18 h 58

La couverture du numéro 379 de Closer

La couverture du numéro 379 de Closer

La famille royale a décidé de lancer une action en justice contre la société italienne Mondadori, éditrice du magazine Closer qui a publié des photos de Kate Middleton dans son numéro de ce vendredi 14 septembre, a déclaré la porte-parole du couple dans un communiqué:

«Le palais de Saint James confirme qu’une procédure légale a été lancée aujourd’hui en France pour violation de la vie privée par le duc et la duchesse de Cambridge contre la société éditrice de Closer Magazine France.»

Un peu plus tôt dans la journée, un porte-parole de St James déclarait dans un communiqué:

«Ses majestés ont été très attristées d’apprendre qu’une publication française et un photographe ont fait intrusion dans leur vie privée de manière si grotesque et complètement injustifiée.  

L’incident rappelle les pires excès de la presse et des paparazzis pendant la vie de Diana, princesse de Galles, et est donc d’autant plus navrant.

Ses majestés s’attendaient à juste titre à ce que leur intimité soit préservée dans la maison reculée. Il est impensable que quiconque prenne de telles photos, sans parler de les publier.

Des représentants de sa majesté consultent des avocats pour évaluer quelles options sont disponibles pour le duc et la duchesse.»

Le numéro 379 de Closer contient des photos de la duchesse de Cambridge Kate Middleton dans le plus simple appareil lors de vacances dans le Luberon avec le prince William.

«Oh my God! Les photos qui vont faire le tour du monde» titre le magazine, qui publie effectivement cinq pages de photos très pixélisées du jeune couple royal en pleine séance de bronzage sur la terrasse du château d’Autet, une propriété d’un autre membre de la famille royale, le vicomte de Linley. Les seins de Kate Middleton sont visibles sur plusieurs d’entre elles.

Le Guardian souligne que l’incident «pourrait avoir des implication politiques plus larges» étant donné que Mondadori, qui détient Closer en France, est un groupe d’édition qui appartient à l’ancien président du conseil italien Silvio Berlusconi.

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte