Monde

Benghazi: une attaque préparée, un groupe proche d'al-Qaida suspecté

Laure Beaulieu, mis à jour le 13.09.2012 à 12 h 44

Le consulat américain de Benghazi (Libye) en flammes pendant l'attaque d'un groupe armé dans la soirée du 11 septembre 2012. REUTERS/Esam Al-Fetori.

Le consulat américain de Benghazi (Libye) en flammes pendant l'attaque d'un groupe armé dans la soirée du 11 septembre 2012. REUTERS/Esam Al-Fetori.

Le mardi 11 septembre, l’ambassadeur des Etats-Unis, Christopher Stevens et trois fonctionnaires américains ont été tués, lors d’une attaque contre le consulat des Etats-Unis à Benghazi en Libye.

1. Une attaque préparée, un groupe proche d'al-Qaida suspecté [CNN]

CNN affirme qu’un groupe proche d’al-Qaida, Les Brigades du prisonnier Omar Abdul Rahman, responsable d’une autre attaque contre le consulat américain de Benghazi, est le principal suspect pour l’attaque de mardi. Les Etats-Unis soutiennent cette hypothèse, et ont affirmé qu’une attaque de ce type avait été nécessairement préparée en avance. CNN cite Noman Benotman, islamiste libyen basé à Londres:

«Selon nos sources, l'attaque est le fruit du travail d'environ 20 militants, préparés pour un assault militaire. C'est rare un RPG7 [lance-roquettes] dans une manifestation pacifiste.»

2.L'interview du réalisateur du film [AP]

Le film L’innocence des musulmans, diffusé sur Internet, a entraîné des manifestations de musulmans devant l’ambassade américaine en Libye mais aussi en Egypte et ce jeudi au Yémen. AP a réussi à joindre le supposé réalisateur du film, Sam Bacile, qui affirme que «l’islam est un cancer», que son film est «politique». Il ajoute que «les Etats-Unis ont perdu beaucoup d’argent et beaucoup d’hommes dans les guerres en Irak et en Afghanistan, mais nous nous battons contre des idées». Sam Bacile s’est présenté à l'Associated Press comme un réalisateur israélien de 56 ans, basé en Californie.

3. Qui était Christopher Stevens? [Le Monde et Daily Beast]

Le Monde et le Daily Beast publient une tribune de Bernard-Henry Lévy, qui a rencontré à plusieurs reprises l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Libye. Le philosophe français décrit Christopher Stevens comme «l'un des meilleurs amis de la Libye et l'un des artisans secrets de sa libération». En poste depuis mai à l’ambassade, Christopher Stevens travaillait en Libye depuis plusieurs années.

4. Faut-il publier la photo de Christopher Stevens mourant? [New York Times]

Cette attaque a conduit le New York Times à se poser une question déontologique. Faut-il ou non publier une photo de l’AFP de Christopher Stevens, juste avant sa mort? Le département d’Etat a demandé au journal de l’enlever de son site. Le journal américain a refusé arguant que cela allait à l’encontre des valeurs de l’Agence France Presse, à l’origine de la photo. Le cliché est donc toujours disponible aujourd’hui sur le site, en dernière position d’un portfolio.

 

5. Christopher Stevens n'est pas le premier ambassadeur à mourir en fonction [Time]

Le Time réalise, dans un portfolio, l’historique des ambassadeurs américains qui sont morts en fonction. Adolph Dubs a par exemple été tué en 1979 en Afghanistan, Francis E. Meloy en 1976 au Liban ou encore Arnold L. Raphel en 1988 au Pakistan.

Laure Beaulieu
Laure Beaulieu (107 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte