Life

Les jeux vidéo violents permettent de mieux supporter la douleur

Ludivine Olives, mis à jour le 12.09.2012 à 17 h 32

Halo 3  commorancy via Flickr CC License by

Halo 3 commorancy via Flickr CC License by

Les clichés sur les jeux vidéo violents ont la vie dure: ils rendraient agressif, associal, couperaient de la vie réelle… Pourtant des chercheurs ont découvert un point positif à ces jeux: ils permettent de mieux supporter la douleur.

Selon Cnet, des  chercheurs de l’Université de Keele, en Grande-Bretagne, ont réuni 40 volontaires lors d’une expérience étrange. Ils les ont fait jouer 10 minutes à un jeu vidéo non violent puis leur ont fait plonger les mains dans une eau glacée. Puis ils ont réitéré la même expérience, mais avec un jeu vidéo violent. Les résultats, publiés dans Psychological Report, montrent qu'après avoir joué à un jeu vidéo violent, les participants sont capables de garder leurs mains dans l’eau 65% plus longtemps. Leur fréquence cardiaque avait également augmenté.

Cette réaction est-elle la preuve que les jeux vidéo violents rendent les joueurs définitivement plus agressifs? Pas vraiment.

Les chercheurs pensent que le jeu déclenche la réponse combat-fuite dans le cerveau. Ce stress engourdit les sens afin de réduire la sensibilité à la douleur, en cas de blessure.

Interrogé par l’université de Keele, le chercheur principal de l’étude, le Docteur Richard Stephen, explique que cette recherche fait écho à une étude précédente sur les jurons prononcés en jouant:

«Nous avons supposé que jurer soulage la douleur en suscitant une réaction émotionnelle chez les participants –les plus susceptibles d'être victimes d'agression– en déclenchant à son tour la réponse combat-fuite. Cette dernière étude a été un test de cette hypothèse dans laquelle nous avons décidé d'essayer de relever le niveau d'agressivité des participants en les faisant jouer à un jeu vidéo violent. Nous avons ensuite testé l'effet sur la tolérance à la douleur. Les résultats confirment les prédictions que le jeu vidéo a augmenté les sentiments d'agressivité et de tolérance à la douleur.»

Comme l’explique Richard Stephen, ce n’est pas la première fois que cette l’idée de soulager la douleur par le virtuel apparaît:

«Des chercheurs [spécialisés en] douleur ont déjà exploré l'utilisation de la réalité virtuelle comme un moyen d'aider les gens à supporter la douleur. Un groupe à Seattle encourageait les enfants souffrant de brûlures graves à explorer un paysage enneigé virtuel pendant que leurs pansements étaient changés. Cela a réduit la douleur et l'inconfort qu'ils ont ressenti pendant cette procédure.»

Ludivine Olives
Ludivine Olives (120 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte