Monde

Un procès contre les compagnies aériennes du 11-Septembre

Pauline Moullot, mis à jour le 05.09.2012 à 15 h 50

11 Septembre/ 9/11Photos via FlickrCC License by

11 Septembre/ 9/11Photos via FlickrCC License by

Un procès contre les compagnies aériennes dont les avions ont été détournés lors des attentats du 11-Septembre aura bien lieu. Elles n’ont pas réussi à trouver un accord avec l’entreprise propriétaire du World Trade Center.

Bloomberg News rapporte que l’entreprise propriétaire du World Trade Center (WTCP) avait poursuivi en justice les deux compagnies en 2008 pour «négligence». Le vol 11 d’American Airlines s’est écrasé dans la tour nord le 11 septembre 2001, et le vol 175 d’United Airlines dans la tour sud.

Selon Reuters, WTCP affirme que si ce n’était la négligence des deux compagnies aériennes, «les terroristes n’auraient pas pu embarquer à bord des avions, les détourner et les envoyer s’écraser dans les Twin towers».

Le juge du district de Manhattan Alvin Hellerstein a indiqué mardi 4 septembre qu’un procès était nécessaire. WTCP avait commencé par poursuivre la compagnie d’assurances avant de parvenir à un accord qui obligeait l’assureur à lui verser 4,09 milliards de dollars.

Elle a poursuivi les compagnies en réclamant 8,04 milliards ou une somme équivalente au coût de remplacement des Twin towers. Le juge a limité cette somme à 2,805 milliards en s’appuyant sur la somme du bail que WTCP avait payé quelques mois avant les attaques.

Reuters explique qu'en juillet 2001, WTCP avait versé 2,805 milliards de dollars pour un bail de 99 ans pour quatre bâtiments du World Trade Center auprès de la Port Authority of New York and New Jersey, l’organisation gouvernementale qui dirige la plupart des infrastructures liées au transport à New York et dans le New Jersey.

American et United Airlines ont nié avoir été négligentes et ont essayé en vain de trouver un accord avec la WTPC. Elles ont argué du fait que l’entreprise avait déjà touché 4,09 milliards de dollars de la part des assureurs.

«Sur ce dossier, avant le procès, je ne suis pas capable de tirer de telles conclusions», a estimé le juge Hellerstein.

Le porte-parole d’American Airlines a indiqué à Bloomberg n’avoir aucun commentaires à faire et Desmond Berry, un avocat des deux compagnies aériennes, n’avait pas retourné leur appel au moment de la publication de la dépêche.

Les attaques du 11 septembre 2001 avaient fait près de 3.000 morts à New York, Washington et en Pennsylvanie.

Pauline Moullot
Pauline Moullot (146 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte