Monde

Ce que nous devons savoir des criminels

Slate.fr, mis à jour le 01.09.2012 à 13 h 12

Le corps d'un homme gisant au sol après la fusillade près de l'Empire State Building, le 24 août 2012. REUTERS/James Bolden.

Le corps d'un homme gisant au sol après la fusillade près de l'Empire State Building, le 24 août 2012. REUTERS/James Bolden.

Par définition, les policiers sont confrontés à la part la plus sombre de la nature humaine et de la société. Les enseignements que certains en tirent après des années dans la rue sont parfois plus que dérangeants.

C'est le cas de cet officier de police américain à la retraite, Tim Dees, devenu professeur de justice criminelle, interrogé par le site Quora.com. Il résume les 13 points selon lui que nous ne comprenons pas et que nous devons connaître sur les criminels et leurs comportements.

- 1: Ce à quoi je n'étais pas du tout préparé est le total manque de civilité de certaines personnes. Elles n'ont absolument aucun intérêt pour le bien être de qui que ce soit sur terre en-dehors d'elles-même. 

- 2: Tout le monde peut péter les plombs. Aussi calme que vous soyez et quel que soit la douceur de votre caractère, tout dépend de votre personnalité et de votre histoire, mais il y a forcément une question qui vous fait sortir de vos gonds: votre poids, votre sexualité, votre taille, votre éducation, votre passé, votre mère, votre père, vos relations familiales...

-3: Certaines personnes, instinctivement, sont capables de trouver le moyen de faire péter les plombs aux autres et en abusent.

-4: Il ne faut jamais sous-estimer ce que les gens sont capables de faire pour le sexe, l'argent et le pouvoir. N'importe qui.

-5: Certaines personnes peuvent être excitées sexuellement par n'importe quoi.

-6: Peu importe le caractère surprenant et byzarre des pratiques sexuelles entre adultes consentants, vous devez apprendre en tant que policier à prendre cela avec distance, c'est leur problème tant qu'il y a consentement.

-7: Défendre la loi et l'ordre est un métier stressant, la plus grande part de ce stress provient des interactions politiques et des jeux de pouvoir entre les différentes institutions et organisations de police et de justice qui doivent travailler ensemble. La guerre des polices est une réalité partout dans le monde.

-8: Les courses poursuites semblent être excitantes… parce qu'elles le sont.

-9: Le jour où vous devenez flic, très peu de vos amis qui ne sont pas flics continuent à se comporter avec vous comme auparavant.

-10: De nombreux criminels peuvent s'amender et arriver à un point dans leur vie où ils comprennent que continuer à violer la loi présente plus d'inconvénients que d'avantages. Mais il est souvent trop tard et ils sont alors derrières les barreaux pour très longtemps.

-11: Les criminels qui ne rentrent pas dans la catégorie décrite au point précédent sont des prédateurs irrécupérables et la société doit s'en protéger et les maintenir derrière les barreaux.

-12: Il ne faut jamais dire, «maintenant j'ai tout vu». Il y a toujours dans le monde criminel des innovateurs.

-13: Si vous enlevez l'alcool et la bétise, vous pouvez supprimer dans le monde 90% des policiers.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte