France

Nicolas Sarkozy fera bien des conférences, selon Claude Guéant

Temps de lecture : 2 min

Nicolas Sarkozy, le 26 avril. REUTERS/Philippe Wojazer.
Nicolas Sarkozy, le 26 avril. REUTERS/Philippe Wojazer.

Nicolas Sarkozy va bien faire le conférencier, selon un de ses proches, l’ancien secrétaire général de l’Elysée et ministre de l’Intérieur Claude Guéant, qui s’exprimait, vendredi 31 août au matin, sur Europe 1.

«Je crois bien qu'il en a déjà fait une», en Espagne, a-t-il expliqué. «Nicolas Sarkozy a accepté le principe de faire un certain nombre de conférences, comme tous les anciens chefs de l'État au gouvernement, monsieur Tony Blair, par exemple. Il a accepté le principe mais s'agissant de celle de Morgan Stanley, je ne sais pas. […] Ses propos intéressent. Les propos qu'il pourra tenir à cette occasion seront de nature à marquer la réflexion politique pour la France et pour notre temps.»

Mercredi, le Canard enchaîné révélait, comme le rapporte L’Express, que la banque d’investissement américaine Morgan Stanley souhaitait s’offrir les services de l’ancien chef de l’Etat pour une conférence de 45 minutes payée 250.000 euros, soit «un peu plus de 5.550 euros la minute, et 92 euros la seconde».

Les informations données par Claude Guéant ont été partiellement démenties par l'entourage de l'ancien chef de l'Etat, d'abord auprès d'Europe 1, puis sur le compte Twitter de sa chargée de communication Véronique Waché:

«Nicolas Sarkozy n'a pour le moment participé à aucune conférence et n'a jamais été sollicité par Morgan Stanley.»

En revanche, l'information selon laquelle il aurait donné son accord de principe pour des conférences n'est donc pas démentie.

Les informations du Canard Enchaîné avaient fourni l’occasion à beaucoup de journaux de rappeler des propos que Nicolas Sarkozy aurait tenus au début de son quinquennat:

«Moi, en 2012, j’aurai 57 ans, je me représente pas. Et quand j’vois les milliards que gagne Clinton, moi, j’m’en mets plein les poches! […] Je fais ça pendant cinq ans et, ensuite, je pars faire du fric, comme Clinton. 150.000 euros la conférence!»

Le Parisien, qui développait l’information du Canard Enchaîné, rapportait alors que, au prix prétendument proposé par Morgan Stanley (qui n'a pas commenté les rumeurs), «la valeur de Nicolas Sarkozy sur le marché des conférenciers n'est certes pas à la hauteur de celle de l'ex-Premier ministre britannique» Tony Blair, mais «se situe largement au-dessus de la moyenne».

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters