Culture

Comment Stanley Kubrick utilisait le point de fuite dans ses plans

Temps de lecture : 2 min

un plan de «Shining»
un plan de «Shining»

On savait évidemment déjà que les cadres des films de Kubrick étaient extrêmement soignés —il suffit de songer, par exemple, aux compositions picturales de Barry Lyndon, aux lignes angoissantes des couloirs de l’Overlook Hotel et du labyrinthe de Shining…—, en voici une nouvelle preuve en images.

Le vidéo-essayiste kogonada (qui, comme le rappelle Slate.com, n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà publié des montages très réussis de plans de Tarantino, Wes Anderson, Breaking Bad…) a en effet mis en ligne sur Vimeo un montage de plans de Kubrick dont la composition converge vers un point de fuite situé dans le fond, soulignant ainsi les nombreuses rimes visuelles qui existent entre ses films. Le tout sur fond de la (quelque peu rebattue) Lux Aeterna de Requiem for a Dream.

Newsletters

Le jeu vidéo peut-il nous sauver?

Le jeu vidéo peut-il nous sauver?

Et si... nous reconstruisions le monde différemment? Et si le jeu nous rappelait l’importance de se connaître soi pour mieux vivre en accord avec le monde?

«Été 85» emporté par le grand vent des émotions

«Été 85» emporté par le grand vent des émotions

Inspiré et incarné, le nouveau film de François Ozon transfigure le récit d'une idylle d'été entre deux garçons en flamboyant mélodrame.

Le plateau d'Albion: du fracas de l'atome aux chuchotements souterrains

Le plateau d'Albion: du fracas de l'atome aux chuchotements souterrains

La France est une puissance nucléaire. Cette indépendance nationale est l'un des instruments de sa souveraineté, car nous ne dépendons d'aucun autre État pour déployer notre arsenal atomique si cela devait s'avérer nécessaire. C'est en plein cœur...

Newsletters