Culture

Comment Stanley Kubrick utilisait le point de fuite dans ses plans

Temps de lecture : 2 min

un plan de «Shining»
un plan de «Shining»

On savait évidemment déjà que les cadres des films de Kubrick étaient extrêmement soignés —il suffit de songer, par exemple, aux compositions picturales de Barry Lyndon, aux lignes angoissantes des couloirs de l’Overlook Hotel et du labyrinthe de Shining…—, en voici une nouvelle preuve en images.

Le vidéo-essayiste kogonada (qui, comme le rappelle Slate.com, n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà publié des montages très réussis de plans de Tarantino, Wes Anderson, Breaking Bad…) a en effet mis en ligne sur Vimeo un montage de plans de Kubrick dont la composition converge vers un point de fuite situé dans le fond, soulignant ainsi les nombreuses rimes visuelles qui existent entre ses films. Le tout sur fond de la (quelque peu rebattue) Lux Aeterna de Requiem for a Dream.

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

H. H. Holmes, tueur à la chaîne

H. H. Holmes, tueur à la chaîne

Un essai passionnant raconte comment Henry Howard Holmes a utilisé les innovations de la révolution industrielle pour construire de ses mains un véritable temple du meurtre.

«Le procès contre Mandela et les autres» et «6 Portraits XL», deux films pour toucher le réel

«Le procès contre Mandela et les autres» et «6 Portraits XL», deux films pour toucher le réel

Des voies aussi différentes qu'également originales pour explorer et donner à comprendre la réalité.

Chanel et la danse

Chanel et la danse

La maison a noué à plusieurs reprises des liens avec la danse. Cette année, Chanel a été mécène pour le gala d’ouverture de la saison de l’Opéra de Paris et accompagne l’événement avec des podcasts. Conversations avec Aurélie Dupont, Diana Vishneva, Kate Moran et Ohad Naharin.

Newsletters