Culture

Comment Stanley Kubrick utilisait le point de fuite dans ses plans

Temps de lecture : 2 min

un plan de «Shining»
un plan de «Shining»

On savait évidemment déjà que les cadres des films de Kubrick étaient extrêmement soignés —il suffit de songer, par exemple, aux compositions picturales de Barry Lyndon, aux lignes angoissantes des couloirs de l’Overlook Hotel et du labyrinthe de Shining…—, en voici une nouvelle preuve en images.

Le vidéo-essayiste kogonada (qui, comme le rappelle Slate.com, n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà publié des montages très réussis de plans de Tarantino, Wes Anderson, Breaking Bad…) a en effet mis en ligne sur Vimeo un montage de plans de Kubrick dont la composition converge vers un point de fuite situé dans le fond, soulignant ainsi les nombreuses rimes visuelles qui existent entre ses films. Le tout sur fond de la (quelque peu rebattue) Lux Aeterna de Requiem for a Dream.

Newsletters

Tolkien, visionnaire, se souciait déjà des réfugiés climatiques

Tolkien, visionnaire, se souciait déjà des réfugiés climatiques

L'acuité de la fiction de l'écrivain britannique nous permet de réfléchir au sort actuel des réfugiés environnementaux.

Kippour, saison 5782

Kippour, saison 5782

[BLOG You Will Never Hate Alone] Aujourd'hui est le jour du grand pardon pour les juifs de tous horizons. Reste à savoir qui il nous faut pardonner. Nous ou Lui?

Ces fans de Sonic qui s'excitent sur ses versions pornos

Ces fans de Sonic qui s'excitent sur ses versions pornos

Eh oui, il est possible de fantasmer sur un hérisson fluo.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio