France

Syrie: le Wall Street Journal salue le discours de François Hollande

Temps de lecture : 2 min

François Hollande. REUTERS/Philippe Wojazer.
François Hollande. REUTERS/Philippe Wojazer.

«Leader of the Free Monde». Le Wall Street Journal a publié sous ce titre dans son édition du mercredi 29 août un éditorial élogieux (accès payant) pour François Hollande, qui selon le journal a donné à l’opposition syrienne «le coup de pouce le plus important pour l’instant» en annonçant que son gouvernement reconnaîtrait un gouvernement provisoire une fois formé.

Revenant sur le discours prononcé par le Président français lundi lors de la conférence des ambassadeurs, le quotidien américain estime «qu’il s’agit peut-être juste de mots, mais ils montrent que M. Hollande est sensible aux enjeux stratégiques de la Syrie». Une attitude qui contraste selon lui avec celle de l’administration américaine en période électorale:

«Comme sur la Libye, une administration américaine qui apprécie de diriger de l’arrière a besoin de suivre quelqu’un. M. Hollande a le mérite de montrer le chemin.»

Jean-Marie Pottier Rédacteur en chef, responsable de la newsletter politique «Le Jour d'après». Auteur de «Indie Pop 1979-1997» et «Ground Zero. Une histoire musicale du 11-Septembre» (Le Mot et le Reste).

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters