Economie

La Chine construit trop d'infrastructures inutilisées

Ludivine Olives, mis à jour le 29.08.2012 à 19 h 04

Plastered Building Photos / Plastered T-shirts via Flickr CC License by.

Plastered Building Photos / Plastered T-shirts via Flickr CC License by.

L’émergence de la Chine est scrutée par la scène internationale depuis des années. Or, cette  potentielle superpuissance se heurte à un problème de taille. Selon un post de Christopher Balding, repris par le site Marginal Revolution, depuis presque huit ans, la Chine construit des infrastructures qui ne servent pas. Un phénomène qui s’est amplifié ces trois dernières années.

La ville de Pékin, notamment, admet que 50% des logements sont à la vente. Zerohedge, blog traitant de la finance à Wall Street, cite Beijing News en expliquant que 3,8 millions d’habitations sont à la vente, pour 19,6 millions d'habitants. En comparaison, aux Etats-Unis, seulement 2,5 millions de logements sont disponibles… pour le pays entier. Rappelons que la Chine est une habituée des villes fantômes, puisque c’est une société chinoise qui a construite la ville fantôme Nova Cidade de Kilamba en Angola.

A l'origine de ce phénomène, le coût du logement, véritable problème en Chine. Selon China Daily, le prix des maisons varie de trois à six fois le revenu moyen des foyers.

L’exemple le plus probant est celui de Pékin. D’après l’association municipale Beijing Immobilier, le prix des nouvelles maisons construites dans la capitale est de 19.416 yuans (2.500 euros) par mètre carré. Or, les statistiques montrent que le revenu annuel par habitant à Pékin était de 32.900 yuans (4.132 euros) en 2011. Le prix des maisons devrait donc normalement être inférieur à 6.000 yuans (754 euros) par mètre carré, soit une baisse de  70%.

Autre paradoxe chinois: les éoliennes. Selon une publication de l'institut de recherche environnementale Worldwatch, en 2010, la Chine a installé 16 gigawatts de capacité éolienne dans son pays.

Au total, le pays compte 41,8 GW de capacité, dépassant ainsi les 40,2 GW des Etats-Unis et devenant leader mondial des capacités éoliennes. Problème: sur ces 41.8GW, seulement 31,1 sont raccordés au réseau électrique du pays. Un quart de l'énergie éolienne chinoise ne peut donc pas accéder correctement au réseau de distribution, notamment à cause de l’éloignement des régions où sont installées les éoliennes (la Mongolie intérieure ou le Gansu).

Ludivine Olives
Ludivine Olives (120 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte