Monde

Le Sun a publié les photos du Prince Harry nu

Pauline Moullot, mis à jour le 24.08.2012 à 14 h 47

Prince Harry/CharlesMcCain Via FlickrCC LicenceBy

Prince Harry/CharlesMcCain Via FlickrCC LicenceBy

Après quelques jours de tergiversation et une vraie-fausse une, le tabloïd The Sun a décidé de publier, vendredi 24 août, les photos du prince Harry nu à Las Vegas, devenant le premier journal britannique à briser le tabou.

L’article «Heir it is» (jeu de mots entre «les voici» et «voici l’héritier») qui accompagne les photos du tabloïd explique qu’il publie «les photos de la soirée du Prince Harry nu que nos lecteurs avaient été privés de voir sur papier». David Dinsmore, le directeur de la rédaction du Sun, a déclaré que publier les photos était  «plus une question de liberté de la presse que de moralisation des actes d’Harry.»

Le Guardian rapporte que cette décision a été prise alors que l’administration royale avait menacé les journaux britanniques de poursuites judiciaires s’ils publiaient les photos. Cette publication controversée devrait relancer le débat sur la liberté de la presse en Grande-Bretagne.

L’avocat Mark Stephens remarque d’ailleurs les conséquences que cela pourrait avoir sur le travail de Lord Leveson, en charge d’une enquête menée depuis le 14 novembre dernier sur l’état de la presse britannique, demandée par le Premier ministre David Cameron après que le tabloïd News of the World ait été accusé d’avoir piraté le téléphone portable de Milly Dowler, une lycéenne assassinée, et la révélation du fait que les écoutes téléphoniques étaient courantes pour la presse britannique, en particulier pour les journaux du groupe NewsCorp de Rupert Murdoch:

«Le Sun a fait un pied de nez au PCC [Press Commission Complaints, l’organisme d’autorégulation de la presse britannique, NDLR] et à l’autorégulation. Que peut faire Leveson quand un journal important dit "Nous pensons que l’auto régulation ne vaut pas un clou, et nous allons l’ignorer?".»

Sur le Huffington Post, Neil Wallis, un ancien rédacteur en chef de tabloïds au Royaume-Uni, avait critiqué le fait qu’aucun journal britannique n’ose publier les photos à cause de l’enquête menée par Lord Leveson.

«Rien à voir avec un mérite journalistique, rien à voir avec ce que vaut l’histoire, rien à voir avec des problèmes légaux, rien à voir avec l’éthique journalistique… Les décisions se prennent en fonction de: "Que va en penser Lord Leveson?".»

A propos des risques encourus par le Sun, un porte-parole du PCC a affirmé au Guardian:

«C’est une décision éditoriale prise par le Sun. Si le PCC devait recevoir une plainte, il enquêtera selon les procédures habituelles.»

Pauline Moullot
Pauline Moullot (146 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte