Culture

Le dernier Pollock en est-il vraiment un?

Charlotte Pudlowski, mis à jour le 23.08.2012 à 14 h 57

Jackson Pollock par le photographe Hans Namuth, via Wikimedia, License by.

Jackson Pollock par le photographe Hans Namuth, via Wikimedia, License by.

En 1956, le peintre américain Jackson Pollock n’est pas très en forme: certains critiques d’art disent que son apogée est déjà derrière lui et son mariage bat de l’aile. Il entame une liaison avec une jeune femme, Ruth Kligman. Le 11 août, il meurt dans un accident de voiture. Son amante, qui est avec lui dans la voiture, en réchappe.

Après la mort de l’artiste resta un tableau non signé: Red, Black & Silver. Il sera bientôt présenté aux enchères à New York, rapporte Vanity Fair. Toute la question est de savoir s’il est vraiment de Pollock. Il est présenté comme « attribué à» et non «de» Pollock, explique le magazine américain, qui raconte la bataille judiciaire entourant l'oeuvre de l'un des artistes les plus importants du XXe siècle.

Pour Ruth Kligman, l'amante, c’était un Pollock. Il l’avait peint pour elle. Dans l’introduction de l’édition de 1999 de son livre Love Affair—sous forme de lettre adressée au peintre—, elle raconte qu’elle avait demandé à son amant de lui montrer comment il paignait:

«J’ai apporté la toile sur la pelouse, tu es vite allé chercher ton matériel de peinture, et je t’ai regardé, éblouie, créer l’œuvre. Comme tu étais incroyable, miraculeux cette après-midi-là, dans le soleil,  dans la maison de Springs, me souriant… quand tu as eu fini ce tableau pour moi tu as dit: "Voici ta peinture, ton propre Pollock".»

Sauf que voilà, outre la parole de Ruth Kligman, rien ne prouve que cette anecdote est vraie et que la toile, différente du reste de l’œuvre du peintre, et longtemps restée inconnue, est bien de lui. L’épouse de Pollock, l’artiste Lee Krasner, le nia toujours.

Le peintre, son épouse et sa maîtresse sont tous trois décédés désormais. Le bureau d’authentification Pollock-Krasner, chargé d’authentifier les œuvres de Pollockn était composé de membres proches de sa femme qui n'ont eu de cesse de remettre en question l’authenticité du tableau.

Des catalogues raisonnés répertoriant les oeuvres de Pollock sous la direction de Krasner mirent Red, Black & Silver de côté. Savoir quelle est la part de jalousie de Kasner ou d'opportunisme de l'amante ferait une différence financière immense au moment des enchères.

Charlotte Pudlowski
Charlotte Pudlowski (741 articles)
Rédactrice en chef de Slate.fr
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte