Life

Un professeur américain risque d'être viré pour une blague sur la tuerie d'Aurora

Pauline Moullot, mis à jour le 16.08.2012 à 11 h 41

James Holmes. DavidSeaton via Flickr CC Licence by.

James Holmes. DavidSeaton via Flickr CC Licence by.

Un professeur américain risque d’être renvoyé pour avoir fait une mauvaise blague sur la tuerie d’Aurora, la fusillade dans un cinéma du Colorado lors de la diffusion du film Batman avait fait 12 morts et 58 blessés le 20 juillet.

Juste avant de montrer un documentaire, raconte le New York Times sur la base d'un rapport interne de l’établissement, une académie de marine marchande, Gregory F. Sullivan aurait déclaré: «si quelqu’un avec des cheveux orange apparait dans un coin de la pièce, précipitez-vous vers la sortie». En référence au tueur James Holmes, qui s’était teint les cheveux en orange vif pour ressembler au Joker.

Sauf que moins d’un mois après la fusillade, la blague n’a pas été au goût de tous. Surtout que le père d’un des élèves présent dans la classe avait été tué à Aurora.

Le doyen de l'académie où le professeur enseigne préconise qu'il soit renvoyé pour «conduite indiscutablement scandaleuse». Gregory F. Sullivan a immédiatement présenté ses excuses à l’élève et à la classe toute entière mais cela n’a pas suffi. Il est pour l’instant suspendu et a jusqu'au 20 août pour contester la note recommandant son renvoi. 

Le doyen considère qu’il aurait dû être au courant du drame vécu par son élève puisqu’un email avait été envoyé à l’ensemble des enseignants le 25 juillet pour les prévenir, et que Sullivan avait même donné l’autorisation de s’absenter à deux de ses élèves pour aller à un enterrement dans le Colorado.

Un peu plus tôt, l’humoriste Dane Cook avait lui aussi créé la polémique en faisant une blague sur la tuerie lors d’un stand up à Los Angeles le 26 juillet, moins d’une semaine après le drame rapporte ABC News.

«Donc j’ai entendu dire que le type est entré dans la salle environ 25 minutes après le début du film… et je ne sais pas si vous l’avez vu mais c’est vraiment une daube… Si rien de tout ça n’était arrivé, je suis à peu près sûr que quelqu’un dans cette salle de ciné, environ 25 minutes après le début, en réalisant que c’était une daube aurait dit "Oh putain tuez-moi".»

Attaqué sur Twitter pour sa blague de mauvais goût, il s’est très rapidement excusé sur le réseau social et a déclaré: «je suis dévasté par la tragédie du Colorado et je ne voulais pas être léger sur ce qui est arrivé. J’ai fait une erreur de jugement

Pauline Moullot
Pauline Moullot (146 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte