Monde

Fukushima a créé des papillons mutants

Ludivine Olives, mis à jour le 14.08.2012 à 18 h 39

butterfly - blue / Lisa Brewster via Flickr CC License by

butterfly - blue / Lisa Brewster via Flickr CC License by

La catastrophe de Fukushima remonte à mars 2011, mais ses effets sont encore en train d'être observés. La preuve avec les papillons de la région, sujets d’une étude publiée dans Scientific Reports, par le magazine Nature.

Des scientifiques japonais ont recueillis 144 papillons près de Fukushima, deux mois après la catastrophe. Lors de l’explosion de la centrale, ces papillons étaient encore des larves.

Les scientifiques ont découverts que 12% de ces insectes avaient développés des anomalies notamment des ailes plus petites et une malformation des yeux.

Ces papillons se sont ensuite reproduis en laboratoire. 18% de cette nouvelle génération a connu des problèmes similaires. Pire, de nouvelles malformations sont apparues comme des antennes déformées.

Mais le plus inquiétant concerne la troisième génération. Les scientifiques ont fait en sorte d’accoupler ces papillons élevés en laboratoire avec des papillons sains et le résultat est alarmant: 34% des papillons nouveaux-nés avaient des déformations.

La BBC précise que ces mêmes chercheurs ont attrapé des papillons six mois après le désastre dans la région de Fukushima. Plus de la moitié des insectes attrapés présentaient des mutations.

D’après les chercheurs, ces malformations s’expliquent par l’ingestion d’aliments contaminés mais également la mutation génétique des premières générations qui se transmettent aux nouveaux papillons.

Encore plus inquiétant, les insectes étaient jusque là considérés comme particulièrement résistants aux radiations, explique à la BBC le chercheur principal, Joji Otaki de l'Université de Ryukyu à Okinawa. Il ajoute: «En ce sens, nos résultats étaient inattendus».

Le biologiste Tim Mousseau de l’Université de Caroline du Sud étudie l’impact des radiations de Tchernobyl et Fukushima sur les animaux et les plantes. S’il n’a pas participé à cette étude, d’après lui cette dernière  montre l’ampleur du désastre Fukushima.

Il a déclaré à la BBC:

«Cette étude est importante et bouleversante dans ses implications pour les communautés humaines et biologiques vivant à Fukushima [...] Ces observations de mutations et d'anomalies morphologiques peuvent seulement être expliquées comme ayant résulté d'une exposition à des contaminants radioactifs»

Ludivine Olives
Ludivine Olives (120 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte