Life

Nouveau test pour le vol hypersonique

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 14.08.2012 à 13 h 05

Le X-51A WaveRider (capture d'écran).

Le X-51A WaveRider (capture d'écran).

Alors que l'on met actuellement sept heures à rallier New York depuis Londres, contre trois heures au temps du Concorde, existera-t-il un jour un appareil capable d'aller trois fois plus vite que le légendaire avion franco-britannique? Un essai expérimental en vol de l’avion hypersonique ­—plus de cinq fois la vitesse du son— sans pilote WaveRider va avoir lieu mardi 14 août depuis une base de l’US Air Force dans le désert californien, écrit le site Digital Trends. A une vitesse de 7.242 km/h, qu’il est capable d’atteindre en quelques secondes, cet avion mettrait moins d’une heure pour un vol Londres–New York et 46 minutes pour un vol Los Angeles – New York, précise le Seattle Times.

L’avion expérimental, dont le fuselage semble sorti d’un film de science-fiction, va être lâché au-dessus de l’océan Pacifique par un avion bombardier B52. Le vol, qui ne doit durer que cinq minutes, devrait permettre à l’avion d’atteindre la vitesse de Mach 6. Lors d’un précédent test, en juin 2011, le moteur avait dû être arrêté et l’essai s’était soldé par un échec.

Les ingénieurs qui travaillent sur le projet WaveRider affirment que cette technologie pourrait être utilisée pour la prochaine génération de navettes spatiales, d’avions de chasse, de missiles et, plus tard, de vols commerciaux… «Une fois que l’armée prouvera la possibilité du vol hypersonique, l'hypothèse d'un transport de passagers fera un pas supplémentaire vers la réalité», explique au Seattle Times Dora Musielak, experte en propulsion à l’université du Texas.

Mais pour l’heure, c’est un projet à finalité militaire qui est testé: la Nasa et le Pentagone financent trois centres de recherche qui se concentrent sur l’étude du vol hypersonique. Le Pentagone pense que les missiles hypersoniques constituent le meilleur moyen d’atteindre une cible en moins d’une heure, alors que les missiles de croisière peuvent mettre plusieurs heures pour arriver à destination...

Exemple souvent cité par les militaires américains: l’attaque d’un camp d’entraînement en Afghanistan en 1998 ciblant Oussama ben Laden. Tiré depuis un navire, le missile de croisière avait atteint sa cible 80 minutes plus tard. Ben Laden était déjà parti.

Quant au vol habité à vitesse hypersonique, il n’est pas pour demain, même en cas d'essai réussi. Après quelques minutes de vol, il est prévu que le WaveRider plonge dans l’océan. Mais il n’y a pas de plan pour le récupérer…

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte