Life

Fiscalité: les zombies paieront-ils leurs droits de succession?

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 07.08.2012 à 11 h 22

living dead girl / istolethetv via Flickr CC Licence By

living dead girl / istolethetv via Flickr CC Licence By

Lors de l’invasion de notre société par des hordes de zombies affamés —ce qui n’est plus qu’une question de temps— une question cruciale méritera d’être particulièrement étudiée. Au regard du droit, les zombies doivent-ils être considérés comme «morts» ou «partiellement en vie»? C’est la question que pose, dans un article juridique publié en juillet 2012 dans la revue académique Iowa Law Review, le professeur Adam Chodorow, de l’université de l’Etat de l’Arizona.

En cas d’apocalypse zombie, l’Etat aura un besoin urgent de revenus importants pour protéger les vivants, tout en rendant l’imposition obligatoire pour les vivants comme pour les morts-vivants, explique le chercheur. Il est donc urgent d’adapter le système juridique en prenant en compte l’éventualité d’une attaque de zombies.

Le problème principal étudié par le professeur Chodorow concerne les droits de succession. Communément définie comme l’arrêt des fonctions cérébrales, la mort s’applique-t-elle aux zombies? D’un point de vue médical, il est difficile de statuer sur l’état du zombie. Si dans La nuit des morts vivants de George Romero les intéressés reviennent à la vie après leur mort, dans le film 28 jours plus tard de Danny Boyle, les monstres sont infectés par un virus de la rage qui n’implique pas la mort avant le passage à l’état de zombie…

De l'avantage fiscal d'être un zombie

Ce flou juridique est porteur de belles opportunités pour les futurs zombies disposant d’un patrimoine important. Une personne riche pourrait retarder le paiement de ses droits de succession en passant du stade de vivant à celui de zombie: ses impôts devraient alors n’être payés qu’après sa vraie mort, par exemple si son crâne explose sous l’effet d’un tir de fusil à pompes, détaille John Schwartz dans le New York Times.

«Ceux qui ont un patrimoine de plus de 5 millions de dollars devraient ainsi réfléchir à l’opportunité de devenir zombie», explique au journaliste le professeur Chodorow.

Autre problème, celui du mariage. Si un des conjoints se remarie après que son partenaire s’est zombifié, violera-t-il les lois interdisant la polygamie?

L’article, qui traite également du statut juridique et marital des vampires et des loup-garous, est une nouvelle preuve de l’invasion par les zombies de la culture contemporaine… Comme l’expliquait Julia Coulibaly sur Slate, les zombies studies ont la côte. Le neurobiologiste Steven C. Schlozman a tenté de définir l’agent pathogène responsable du zombisme, le professeur en relations internationales Daniel W. Drezner a publié l’ouvrage Theories of  International Politics and Zombies. Et en mai 2011, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC, l'agence américaine fédérale de sûreté et de santé publique) avaient fait grand bruit en publiant une note de blog expliquant au public comment se préparer à une attaque de zombies.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte