Life

Entre Electronics Arts et Zynga, une bataille autour du concept de «Ville»

Ludivine Olives, mis à jour le 07.08.2012 à 14 h 27

The Sims2 / CLF via Flickr CC License by

The Sims2 / CLF via Flickr CC License by

Entre Electronic Arts et Zynga, c’est la guerre. La première, connue pour ses jeux de sports, a aussi crée Les Sims Social, jeu de simulation de vie et la seconde pour ses jeux sur Facebook, notamment The Ville.

The Register annonce qu'EA porte plainte contre Zynga en affirmant que The Ville (sortie en juin 2012)  est une copie directe des Sims Social (sortie en août 2011). Elle prétend que non seulement ils ont volé le thème du jeu, mais aussi des choix de conception, des animations, des arrangements visuels, et des actions des personnages.

PCimpact a relevé quelques ressemblances troublantes entre les deux jeux.

Si EA annonce ne pas porter plainte pour l’argent, mais plutôt pour le principe, il avoue également dans un communiqué qu’il profite du fait d’être le seul à avoir les moyens financiers d’attaquer une compagnie qui a l’habitude de voler d’autres jeux:

«En dénonçant les pratiques illégales de Zynga, nous espérons pouvoir protéger par répercussion les droits des autres studios qui n'ont pas les moyens de se protéger»

Pour Zinga, cette attaque en justice n’est absolument pas justifiée. Dans un communiqué, l’avocat général de Zinga trouve «ironique qu’Electronic Arts engage ces poursuites peu de temps après le lancement de SimCity Social, qui ressemble étrangement au jeu de Zynga CityVille. Néanmoins, nous prévoyons de défendre nos droits dans toute la mesure du possible et l'intention de gagner avec les joueurs.»

Acheter le mot "ville" est-il possible?

Zynga est un habitué des poursuites judiciaires. La société a déposé plainte contre  son concurrent français, Kobojo, le 4 mai 2012. Zynga a accusé la société française d’avoir copié The Ville avec le jeu PyramidVille, un jeu de simulation de vie.

Zynga fait valoir que le suffixe «ville» est immédiatement associé à Zynga, explique Le Monde. Dans sa plainte, la compagnie explique qu’il s'agit donc d'une «violation de marque déposée, par un concurrent cherchant à exploiter une réputation durement acquise dans le domaine du jeu social».

Et ce n’est pas la première fois que Zynga cherche à s’approprier le suffixe «ville». Justia rappelle que Night Owl Games avait également été pointé du doigt à cause de son jeu «Blingville», avant de trouver un accord à l’amiable dont les détails n’ont pas été dévoilés. Depuis, de nombreux développeurs de jeux préfèrent encore changer le titre de leur application plutôt que risquer un procès avec Zynga.

Le problème est que Zynga ne peut pas s'approprier un nom courant comme celui-ci. Pourtant, ce détail ne semble pas gêner la société qui est actuellement en procès avec de nombreuses autres compagnies. Même l'office des brevets américains, l'USPTO, a demandé à Zynga de stopper sa tentative de breveter le mot «ville».

Ludivine Olives
Ludivine Olives (120 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte