Life

L'amitié entre vaches est essentielle pour leur santé

Ludivine Olives, mis à jour le 31.07.2012 à 17 h 02

conversing with cows / david davies via Flickr CC Licence By

conversing with cows / david davies via Flickr CC Licence By

Une étude britannique de l'université d'Exeter va bientôt porter sur… l’amitié entre vaches.

The Telegraph rapporte que pendant trois ans, le comportement des vaches de la ferme d’Orway Porch à Cullompton (Royaume-Uni) sera observé pour mieux comprendre la dynamique de groupe du troupeau. Elles porteront des «colliers de proximité» diffusant des signaux radio afin de déterminer le type de relation qu'elles entretiennent.

Les résultats permettront de comprendre comment les relations sociales entre vaches affectent leur santé, leur bien-être et leur stress et donc altèrent directement leur productivité.

Le Docteur Darren Croft de l’université d’Animal Behaviour Research Group explique:

«De nouvelles études sur les populations d'animaux sauvages soutiennent l'idée que la structure du groupe et les relations entre les animaux affectent leur santé et leur bien-être.»

Les producteurs laitiers britanniques produisent des milliards de litres de lait chaque année, suffisamment pour remplir 2.000 piscines de taille olympique. Trouver un rapport entre les relations des vaches et la production de lait pourrait améliorer le rendement et la qualité de ce dernier.

L’amour est dans le pré

Cette étude fait écho aux recherches de Krista McLennan, en doctorat à l’université de Northampton. Le Daily Mail explique qu'en mesurant le rythme des battements de cœur et le taux de cortisol (une hormone qui réagit au stress) des vaches, la jeune chercheuse a découvert que ces dernières étaient nettement plus sereines entourées… de leurs meilleures amies! Dans un troupeau, les vaches tissent des liens particuliers avec certains animaux et ont tendance à passer leur temps à leurs côtés.

Krista McLennan explique que lorsque les vaches ont leurs meilleures copines près d'elles, leur rythme cardiaque ralentit. A l'inverse, lorsqu'elles sont entourées de vaches inconnues, ou choisies au hasard, elles sont nettement plus anxieuses.

La scientifique encourage les agriculteurs à être plus attentifs à leurs vaches, souvent séparées lors de visites chez le vétérinaire ou le changement de place du troupeau:

«Si nous pouvons encourager les éleveurs à garder un œil sur ces vaches qui aiment garder leurs amies avec elles, cela pourrait avoir de réels avantages, tels que l'amélioration du rendements laitiers et la réduction du stress pour les animaux, ce qui est très important pour leur bien-être.»

Ludivine Olives
Ludivine Olives (120 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte