Life

Ray Tomlinson, l'homme à qui on doit l'email et le «@»

Jean-Laurent Cassely, mis à jour le 31.07.2012 à 14 h 51

Interface Message Processor Front Panel / FastLizard4 via Flickr CC Licence By

Interface Message Processor Front Panel / FastLizard4 via Flickr CC Licence By

Une partie de la planète a pu découvrir le visage de Tim Berners-Lee, l'Anglais considéré comme l’inventeur du world wide web, lors de la cérémonie d’ouverture des JO de Londres… Mais dans le Hall of Fame des pionniers qui ont le plus contribué à la mise en place d’Internet, Ray Tomlinson a lui aussi toute sa place. «Cet homme, écrit Wired, est la raison pour laquelle votre adresse email inclut le symbole “@“.»

Après un master en ingénierie électrique au MIT et un doctorat, Tomlinson rejoint l’entreprise de Boston Bolt Beranek and Newman (BBN), dont le rôle a été déterminant dans la naissance du réseau internet. BBN était en effet à l’origine de la plupart du hardware et des logiciels qui permettaient d’utiliser ARPAnet, le réseau fondé par le gouvernement reliant entre elles plusieurs organisations de recherche –car comme le rappelle Farhad Manjoo sur Slate, le secteur public a joué un rôle majeur dans la naissance du réseau contrairement à ce qu'affirment les républicains.

Les chercheurs s’échangeaient déjà des messages électroniques depuis le milieu des années 1960, mais ils le faisaient sur la même machine du MIT, le CTSS (Compatible Time-Sharing System), un ordinateur sur lequel plusieurs personnes pouvaient se connecter à distance. Techniquement, il ne s’agissait donc pas d’un message qui voyageait sur le réseau… Connecté au sein de cette petite communauté des chercheurs en ligne, Tomlinson tombe un jour sur un Request for Comments —le moyen par lequel les chercheurs échangeaient alors leurs idées— proposant d’établir un protocole pour envoyer et recevoir des messages.

Tomlinson cherche alors à simplifier le principe du RFC, ce qui deviendra la commande «SNDMSG» —pour «send message». A la recherche d’un symbole permettant de séparer le nom d’utilisateur de celui de la machine, Tomlinson choisit alors le «@», synonyme de «at» en anglais qui peut donc se lire comme l’adresse où se trouve l’utilisateur que l’on cherche à joindre… Le premier email a été envoyé entre deux ordinateurs d’ARPAnet en 1971.

Et si le terme «email» lui-même ne sera pas utilisé avant la fin des années 1970, le père de la messagerie électronique semble bien être Tomlinson… et non V.A. Shiva Ayyadurai, un ingénieur qui affirme en avoir été à l’origine à l’âge de 14 ans, en 1978. Le Washington Post a récemment consacré un portrait à l’ingénieur, qui a reçu le soutien du linguiste engagé Noam Chomsky, avant de publier un rectificatif remettant en cause sa version des faits. C’est que Shiva Ayyadurai, qui détient plus de 100 noms de domaine consacrés à son «invention» comme l'écrit le site Gizmodo, n’aurait inventé qu’un système de courrier électronique à l’université médicale et dentaire de Newark, New Jersey. Et non l'email comme système générique d'échange sur le réseau.

Jean-Laurent Cassely
Jean-Laurent Cassely (990 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte