Life

Ecrire (vraiment) avec les yeux

Jean-Yves Nau, mis à jour le 27.07.2012 à 11 h 24

Eye / helgabj via FlickrCC Licence by

Eye / helgabj via FlickrCC Licence by

Voir, passe encore, mais écrire! Une nouvelle étape dans la maîtrise de l’expression corporelle humaine vient d’être franchie. Un ingénieux dispositif permettant de dessiner et d'écrire grâce aux seuls mouvements de ses yeux vient d'être mis au point à Paris au centre de recherche de l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (hôpital de la Pitié-Salpêtrière). Annoncée le 26 juillet, cette première est détaillée sur le site de la revue Current Biology. Elle est l’œuvre de Jean Lorenceau, chercheur du CNRS et à l’Inserm et pourrait notamment améliorer les conditions de vie de patients atteints de paralysie des membres supérieurs.

En pratique, l’utilisateur peut, comme il le ferait avec un crayon, tracer des lettres, des chiffres et des figures. Il peut signer et réaliser des dessins. Le tout avec son seul regard. Il suffit pour cela d’un «oculomètre» associé à un écran d'ordinateur. Un «oculomètre» est un outil qui permet l’enregistrement des mouvements oculaires en analysent les images de l'œil humain. Ces dernières sont captées par une caméra ce qui permet de calculer au plus fin les directions successives du regard d’une personne. Cette performance hors de l’ordinaire se base sur une illusion visuelle qui permet aux yeux de tracer des trajectoires lisses et claires après quelques heures d'entraînement.

«Les dispositifs actuels d'écriture à l'aide des mouvements oculaires permettent seulement de choisir parmi les lettres ou les mots qui s'affichent sur un écran. Ils ne laissent pas la liberté de tracer ses propres figures, précise-t-on au CNRS. Jusqu'à présent, on pensait que cela était impossible. En effet, si l'œil peut suivre très efficacement un objet qui se déplace, il n'est pas capable de réaliser des mouvements lisses et réguliers devant un arrière-plan statique. Toute tentative en ce sens se traduit par une succession de saccades assez irrégulières.» 

Pour dépasser cet obstacle, Jean Lorenceau a eu l'idée d'utiliser une illusion visuelle (dénommée «reverse-phi» et connue depuis les années 1970). Deux à quatre sessions d'entraînement d'environ trente minutes sont nécessaires pour parvenir à maîtriser ses mouvements oculaires de façon à tracer des lettres.

J. Lorenceau – Current Biology (juillet 2012) UPMC - CNRS - CRICM Paris, France

Mieux vaut, pour saisir, user d’une métaphore sportive et maritime: dans les tests réalisés, les volontaires ont d'abord appris à percevoir le mouvement «reverse-phi», puis à «s'accrocher» à ce mouvement un peu à la manière d'un surfeur qui «s'accroche» à la vague. Ensuite, les sujets ont progressivement appris à «surfer» sur cette illusion visuelle de mouvement pour piloter à volonté leurs mouvements oculaires.

«Grâce à ce système, une personne bien entraînée peut écrire avec ses yeux à peu près à la même vitesse qu'avec sa main. Si l'attention nécessaire pour tracer des figures peut devenir fatigante au début, l'entraînement permet de créer des automatismes qui facilitent l'écriture, assure-t-on au CNRS. Ce dispositif pourrait donner aux personnes atteintes de paralysie des membres le moyen de personnaliser leur écriture, tracer leur propre signature, ou plus généralement, s'exprimer et communiquer de façon plus libre et créative.»

Prochaine étape: proposer à des personnes atteintes de sclérose latérale amyotrophique (ou maladie de Charcot) d'utiliser cette l'invention. Jean Lorenceau estime que d'autres applications sont possibles pour ce système: il pourrait servir à l'entraînement de pilotes d’avion, de chirurgiens, de sportifs, artistes et de toutes les personnes désireuses de mieux contrôler leurs fonctions oculomotrices. Une collaboration est notamment en cours avec Michel Paysant, artiste contemporain qui réalise déjà des dessins avec ses yeux propres.

Jean-Yves Nau
Jean-Yves Nau (803 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte