Monde

Tuerie d'Aurora: comment les victimes vont-elles payer leurs frais médicaux?

Cécile Dehesdin, mis à jour le 26.07.2012 à 11 h 14

Pendant la cérémonie funéraire des victimes de la tuerie d'Aurora, le 25 juillet 2012. REUTERS/Rick Wilking

Pendant la cérémonie funéraire des victimes de la tuerie d'Aurora, le 25 juillet 2012. REUTERS/Rick Wilking

Près d'une semaine après le massacre d'Aurora, où un homme  a ouvert le feu lors d'une séance de The Dark Knight Rises, faisant 12 morts et des dizaines de blessés, la police en découvre plus sur le suspect principal, James Holmes, celui-ci dit d'étranges choses en détention, et les familles se demandent comment elles vont payer les frais médicaux de leurs rescapés.

1. Comment les victimes vont-elles payer pour leurs frais médicaux?

Certains des rescapés de la tuerie d'Aurora sont toujours à l'hôpital, avec en plus de leurs soucis de santé des soucis financiers, vu les coûts élevés du système américain. Près d'un habitant du Colorado sur trois n'a soit aucune assurance maladie, soit une assurance insuffisante d'après un rapport de The Colorado Trust de 2011. Et le groupe le moins assuré est celui des 18-34 ans, la tranche d'âge de beaucoup des victimes de la tuerie.

Des dons du public et de Warner Bros. ont permis de récolter deux millions de dollars, mais il n'est pas encore certain que tout cet argent servira à payer ces frais médicaux. Plusieurs familles ont créé des sites pour récolter de l'argent pour leurs rescapés, et trois des cinq hôpitaux traitant les victimes ont dit ce mercredi qu'elles effaceraient totalement ou réduiraient fortement leurs factures.

Reste la question de l'après, après ces premiers moments urgents de stabilisation. Des victimes auront sans doute besoin de soins sur une durée beaucoup plus longue, et de rééducation.

2. Quand James Holmes a-t-il envoyé son carnet de notes décrivant le crime?

James Holmes a envoyé un carnet de notes détaillant la façon dont il allait tuer des gens à un psychiatre de l'université du Colorado, où il étudiait avant de démissionner du programme doctoral de neuroscience, d'après des sources policières anonymes. Le carnet incluait notamment des dessins schématisant la façon dont il s'y prendrait, d'après Fox, avec des bonhommes tirant sur d'autres bonhommes.

La date à laquelle ce paquet a été envoyé et reçu n'est pas claire: Fox News parle du 12 juillet, soit bien avant le massacre d'Aurora, ce qui voudrait dire que le paquet est resté au service courrier de l'université plus d'une semaine alors qu'il aurait pu permettre d'éviter la tuerie. Mais l'université, qui a confirmé avoir trouvé un colis suspect, a dit que la date du 12 juillet était «incorrecte», affirmant que le paquet avait été livré et trouvé lundi 23 juillet. 

CBS ajoute que des inspecteurs des postes américaines avaient examiné les boîtes aux lettres près de chez James Holmes, à la recherche de possibles lettres ou colis envoyés par le suspect, et qu'ils n'avaient rien trouvé parce que le colis avait été envoyé avant la tuerie.

3. James Holmes veut voir la fin de Batman...

Est-ce une tactique pour ne pas être considéré comme responsable de ses actes? En prison, James Holmes a demandé à un des gardes ce mardi 25 juillet s'il avait «vu le film», ajoutant d'une voix étrange, les yeux dans le vague:

«Comment est-ce que ça se termine?»

Il a répété la question face au silence de l'employé de prison, d'après un autre employé qui ajoute:

«Il essayait de faire comme s'il était sincèrement curieux. Comme s'il ne voyait pas le mal dans ce qu'il demandait. Ça m'a rendu malade... Je pense qu'il essaye vraiment de paraître fou.»

4. Les ventes d'armes en hausse dans le Colorado

Dans les trois jours qui ont suivi la tuerie, il y a eu 43% de dossiers en plus envoyés pour obtenir une arme légalement que la semaine précédante. Pour acheter une arme légalement, les habitants du Colorado doivent passer par une vérification policière de leurs antécédents. 880 personnes ont fait la demande le vendredi 13 juillet, contre 1.216 le vendredi 20, lendemain de la tuerie, et 1.243 le samedi. Il n'y a pas de données sur le nombre de personne qui ont effectivement acheté une arme ensuite, mais les vendeurs du Colorado ont vu une augmentation immédiate dans leur clientèle.

Ce mercredi, Barack Obama a appelé à davantage de contrôle de vente des armes à feu, mais sans propositions spécifiques sur le sujet.

Cécile Dehesdin
Cécile Dehesdin (610 articles)
Rédactrice en chef adjointe
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte