Monde

Un Américain met le feu à un sous-marin pour partir plus tôt du travail

Temps de lecture : 2 min

 USS Miami Marion Doss via Flickr CC License by
USS Miami Marion Doss via Flickr CC License by

Si l'incident n'avait pas eu lieu, celui-ci aurait sûrement eu sa place dans la liste des excuses les plus absurdes utilisées pour ne pas aller au boulot. Mais cetet fois-ci, c'est pour de vrai: un Américain a mis le feu à un sous-marin nucléaire parce qu’il voulait sortir du travail plus tôt, rapporte The LA Times.

L’incident a eu lieu dans le Maine aux Etats-Unis en mai dernier sur le sous-marin USS Miami. Au départ, l’administration américaine pensait que l’explosion avait été causée par un aspirateur défectueux. Mais il semble que ce soit un homme du nom de Casey James Fury qui ait mis le feu à l'appareil. La marine américaine estime que les dégâts engendrés se montent à près de 400 millions de dollars (350 millions d’euros).

D’après l’AP, le jeune homme de 24 ans était sous traitement pour des crises d’angoisses et une dépression. Celui-ci était présent à l'audience judiciaire le 23 juillet, mais n’a pas fait de déclaration. Si James Fury est poursuivi et jugé coupable par la cour spéciale de la Marine, il pourrait écoper d’une peine de prison à vie.

James Fury a été accusé après avoir avoué deux incendies. Il s'est d'abord accusé d'être à l’origine d’un autre feu de sous-marin qui avait eu lieu le 16 juin. Celui-ci n’avait cependant pas causé de dégâts majeurs. C'est en passant au détecteur de mensonges qu'il a avoué être responsable de l'incendie du sous-marin.

Il a expliqué à un agent spécial du NCIS qu'il avait mis le feu parce qu'il était angoissé. Il venait d'avoir une discussion par textos avec son ex-petite amie au sujet de l'homme qu'elle voyait. Jeremy Gauthier, l'agent du NCIS, a noté dans son rapport:

«Fury a expliqué qu’il est devenu angoissé après une conversation par textos avec son ex-petite amie et qu’il voulait partir du travail.»

Apparemment Fury aurait mis le feu à des vêtements avant de retourner dans la pièce où il travaillait. Un de ses collègues serait ensuite venu l’informer de l’incendie et il se serait enfui. Le feu aura duré 12 heures avant d’être complètement éteint. Sept pompiers ont été blessés durant l’intervention.

Fabien Jannic-Cherbonnel

Newsletters

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Si la vente et la détention de cannabis sont désormais autorisées au Canada, sa promotion reste interdite.

Dans les lycées texans, une formation pour interagir avec la police sans se faire tuer

Dans les lycées texans, une formation pour interagir avec la police sans se faire tuer

Après plusieurs décès lors de contrôles routiers, le Texas a rendu obligatoire une formation pour aider les jeunes à interagir avec la police.

Parmi les sans-abri de Los Angeles, des milliers de jeunes LGBT+ rejetés par leurs familles

Parmi les sans-abri de Los Angeles, des milliers de jeunes LGBT+ rejetés par leurs familles

Dans la ville aux 58.000 SDF, d’autres chiffres donnent le tournis: 6.000 seraient issus de la communauté LGBT+. En première ligne de cette population doublement marginalisée, les jeunes.

Newsletters