Life

L'étrange augmentation du nombre de homards multicolores aux Etats-Unis

Fabien Jannic-Cherbonnel, mis à jour le 24.07.2012 à 11 h 23

Blue lobster greyloch via Flickr CC License by

Blue lobster greyloch via Flickr CC License by

Contrairement à son congénère européen, le homard américain est généralement de couleur marron. Mais parfois, les crustacés sont d’autres couleurs, et d’après l’AP cette étrangeté est en pleine boom sur la côte nord-est des Etats-Unis.

L’agence de presse part d’un constat: la surprise de Bill Sarro, le patron d’un restaurant, d’avoir trouvé dans une livraison de 50 kilos de homards, six crustacés orange. Comme l’explique la journaliste,  la chance de trouver un homard orange est de une sur 10 millions.

Si le nombre de homards colorés était jusqu’à présent très réduit, ces dernières années on ne compte plus les témoignages de personnes ayant pêché ou acheté des crustacés bleus, orange, jaunes, blancs et mêmes bicolores.

Pas de panique cependant, en dehors de leur couleur, les homards sont a priori totalement normaux. Tous deviennent rouges à la cuisson, sauf les blancs qui ne possèdent pas de pigments et il n’y a pas de différences de goûts entre les crustacés.

Les causes de cette augmentation de homards colorés ne sont pas encore connues. Michael Tlusty, le directeur de la recherche du New England Aquarium de Boston tente tout de même quelques explications. La plus simple d’entre elle serait tout simplement que grâce aux nouvelles technologies et à Internet, notre crustacé bleu se retrouve beaucoup plus facilement sur un tumblr hongrois qu'avant et que donc on est plus rapidement au courant quand quelqu'un pêche un homard coloré.

Maine Diane, la directrice de The Lobster Conservancy, tente une autre explication: les homards colorés ont normalement plus de mal à échapper à leurs prédateurs car ils se fondent beaucoup moins bien que leurs congénères marron dans le sol. Mais avec une baisse du nombre de prédateurs du crustacé de ces dernières années, le taux de survie pourrait être plus élevé. 

Michael Tlusty a également d’autres hypothèses:

«Est-ce que c’est parce que nous assistons réellement à une augmentation de leur nombre? Ou est-ce tout simplement parce que nous attrapons plus de homards et que donc nous avons l’opportunité d'en voir plus?»

Il est vrai que le homard du Maine n’a jamais été aussi peu cher et pêché en aussi grande quantité. D’après le Wall Street Journal, le nombre de homards pêchés aux Etats-Unis est passé de 37.000 tonnes par an en 1950 à près de 120.000 en 2010.

Fabien Jannic-Cherbonnel
Fabien Jannic-Cherbonnel (121 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte