Life

Climat: il y a encore de l'espoir pour la planète

Temps de lecture : 2 min

Le glacier argentin Perito Moreno Marcos Brindicci / Reuters
Le glacier argentin Perito Moreno Marcos Brindicci / Reuters

Il n'est plus nécessaire d'être un spécialiste du climat pour se rendre compte du changement climatique. Les 13 années les plus chaudes sur terre depuis qu'on prend des mesures (1880) ont toutes été enregistrées depuis 1998. Bien sûr, cela n'a pas de sens sur le plan statistique de lier le climat d'une journée, d'une saison et même d'une année au réchauffement climatique. Mais sur plus d'une décennie cela commence à signifier quelque chose.

Le caractère inéluctable et incontestable du réchauffement en cours est de moins en moins contesté, y compris aux Etats-Unis. Et le New York Times y voit une très bonne nouvelle. Pourquoi? Parce que si la première économie au monde, celles des Etats-Unis, la plus innovante et la plus créative, se mobilise et se met enfin en marche pour lutter contre le réchauffement, il en sortira forcément quelque chose.

Et si nous devons avant tout parier sur le progrès technologique et scientifique, quand l'Amérique s'est mobilisée avec l'aide massive de l'Etat fédéral, cela lui a permis dans le passé de développer, entre autres: les semi-conducteurs, les radars, internet, la radio, la télévision, le moteur à réaction, le caoutchouc, des centaines de médicaments…

D'ores et déjà, les centaines de milliards de dollars et d'euros dépensés par les gouvernements américain, européens, chinois dans la recherche d'énergies plus propres commencent à porter leurs fruits. En dépit de quelques flops retentissants comme l'éthanol et les panneaux solaires solyndra, les progrès sont considérables.

Les prix de l'énergie éolienne et solaire ont fortement baissé au cours des dernières années. Le monde utilise bien plus d'énergies alternatives que les experts le prédisaient il y 10 ans. Même le gaz naturel est un progrès. Il est loin d'être totalement propre mais produit beaucoup moins de gaz à effet de serre que le charbon qu'il est en train de supplanter, notamment aux Etats-Unis. Il y a autant d'électricité produite avec du gaz qu'avec du charbon aux Etats-Unis, encore une évolution que peu d'experts prédisaient il y a quelques années.

Mais pour le New York Times, ce ne sont que des solutions d'urgence et le meilleur est à venir: une vraie percée technologique, une énergie qui alimentera nos économies et ne réchauffera pas la planète. «Notre meilleur espoir» explique Benjamin Strauss, un scientifique qui dirige le groupe de recherche Climate Central, «se trouve dans une rupture technologique qui va se lancer elle-même comme l'internet ou le fax l'ont fait».

Slate.fr

Newsletters

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Comment mesure-t-on l'indice de la crème solaire?

Indice 70, indice 20, indice 5... Qu'est-ce qui fait la différence?

Freud sur le bout de la langue

Freud sur le bout de la langue

Comment les concepts et réflexions du père de la psychanalyse ont imprégné une langue et y sont restés nichés.

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

La nouvelle tablette de Microsoft pourra-t-elle remplacer votre ordi portable?

Il y a un mois environ, délaissant le petit pour le gros, Microsoft a dévoilé sa Surface Pro 3, soit sa tablette la plus grande et la plus impressionnante de son histoire. Avec un écran de 12 pouces (!) et une fourchette de prix allant de 799€ à...

Newsletters