Monde

James Holmes, l'auteur de la tuerie lors de la projection du dernier Batman

Temps de lecture : 2 min

Les autorités américaines ont identifié l’auteur de la tuerie qui a fait au moins 12 victimes dans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 juillet dans un cinéma du Colorado pendant la projection du dernier Batman, The Dark Knight Rises. Il s’agirait de James Holmes, un homme de 24 ans qui a été arrêté près de sa voiture dans le parking du cinéma où il a ouvert le feu, rapporte le Washington Post.

Selon les informations de la police, il était armé d’un fusil à pompe, d’un fusil d’assaut et de deux pistolets. Holmes a indiqué aux policiers qu’il y avait des explosifs dans son appartement. Les forces de l’ordre sont immédiatement allées vérifier sur place.

Selon ABC News, les chaînes de télévision locales montrent des images aériennes de la police fouillant l’appartement de Holmes avec beaucoup de précaution.

L’enquête est menée par la police d’Aurora, la ville de la banlieue de Denver où a eu lieu l’attaque, mais le FBI est également impliqué. Un porte-parole du FBI a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve d’un lien avec un groupe terroriste.

Une femme de San Diego se présentant comme la mère de James Holmes a déclaré à ABC News qu’elle ignorait tout de la fusillade et qu’elle n’avait pas encore été contactée par les autorités.

La fusillade a eu lieu après minuit peu après le début d'une projection nocturne de The Dark Knight Rises, qui est sorti ce vendredi aux Etats-Unis. Une journaliste a rapporté à Sky News que «beaucoup de personnes croyaient que les tirs faisaient partie du film» avant de voir «les balles fuser». Un témoin a raconté à CNN avoir vu un «homme montant lentement les escaliers et faisant feu de manière aléatoire sur des gens», rapporte Reuters.

Selon le journaliste local Justin Joseph qui cite des témoins, un homme portant un gilet pare-balles et un masque à gaz s'est levé pendant la séance et a fait face à la foule. Il aurait lancé deux grenades lacrymogènes. Justin Joseph a déclaré au Telegraph:

«Le tireur a ouvert le feu alors que les gens couraient, atteignant des personnes. La police nous a déclaré qu’il y a 10 corps dans le cinéma, dont la plupart sont des enfants ou des adolescents, et un bébé. Un bébé a été tué à bout portant, sa famille était réunie autour de lui en criant.»

Grégoire Fleurot Journaliste

Newsletters

La vraie recette du populisme

La vraie recette du populisme

Lignes et esthétiques japonaises

Lignes et esthétiques japonaises

Entre 2004 et 2016, Emily Shur s'est rendue plus de quinze fois au Japon. «J'ai fait un effort conscient pour concentrer ma photographie uniquement sur l'expression de mon point de vue individuel, raconte la photographe. Je ne pense pas que mon...

Le voyage risqué de Macron en Russie

Le voyage risqué de Macron en Russie

Il importe qu’à Saint-Pétersbourg, plus encore qu’à Versailles il y a un an, Emmanuel Macron renforce son discours sans compromis vis-à-vis de Vladimir Poutine.

Newsletters