Monde

Une fusillade pendant une projection de The Dark Knight Rises fait 14 morts à Denver

Grégoire Fleurot, mis à jour le 20.07.2012 à 12 h 05

Une projection du dernier Batman, The Dark Knight Rises, a tourné au drame aux Etats-Unis. Une fusillade meurtrière a éclaté dans un cinéma d’Aurora près de Denver, dans le Colorado, comme le rapporte le site de la télévision locale KOAA, qui cite des sources policières sur place.

La police a confirmé que 14 personnes sont mortes et 50 ont été blessées. La station de radio locale KOA rapporte quant à elle que 39 personnes ont été blessées et que le tireur a utilisé un fusil d’assaut.

La police arrêté le tireur sur le parking du cinéma, a déclaré un porte-parole à CNN, qui n’a pas donné l’identité du tueur. Le chef de la police locale Dan Oates a déclaré que l'homme a utilisé un appareil qui fait de la fumée, et qu'il a à priori agi seul:

«Rien n’indique qu’il y avait un second tireur.»

La fusillade a eu lieu après minuit peu après le début d'une projection nocturne du dernier Batman, The Dark Knight Rises, qui est sorti ce vendredi 20 juillet aux Etats-Unis.

Selon le site The Denver Channel, plus de 250 policiers sont sur place, où une personne apparemment équipée d’un masque à gaz est entrée dans le cinéma, a lancé une grenade de gaz et a ouvert le feu. Entre 12 et 15 balles ont été tirées selon ce site.

Une journaliste a rapporté à Sky News que «beaucoup de personnes croyaient que les tirs faisaient partie du film» avant de voir «les balles fuser».

Un témoin a raconté à CNN avoir vu un «homme montant lentement les escaliers et faisant feu de manière aléatoire sur des gens», rapporte Reuters.

Selon le journaliste local Justin Joseph qui cite des témoins, un homme portant un gilet pare-balles, un masque à gaz et au moins une arme s’est levé et a fait face à la foule. Il aurait lancé deux grenades lacrymogènes. Justin Joseph a déclaré au Telegraph:

«Le tireur a ouvert le feu alors que les gens couraient, atteignant des personnes. La police nous a déclaré qu’il y a 10 corps dans le cinéma, dont la plupart sont des enfants ou des adolescents, et un bébé. Un bébé a été tué à bout portant, sa famille était réunie autour de lui en criant.»

Grégoire Fleurot
Grégoire Fleurot (799 articles)
Journaliste
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte