Monde

Vidéo: 5 militaires se font volontairement exploser une bombe nucléaire sur la tête

Temps de lecture : 2 min

1954 eleven megaton / x-ray delta one Via FlickrCC Licence by
1954 eleven megaton / x-ray delta one Via FlickrCC Licence by

Une incroyable vidéo a été retrouvée dans les archives du gouvernement américain.

Le 19 juillet 1957, cinq militaires américains et un cameraman se tiennent tranquillement dans le désert, à plus de 100 kilomètres au nord-ouest de Las Vegas. Près d’eux, «Ground Zero, Population 5» est dessiné dans le sable. Ils attendent patiemment qu’une bombe nucléaire explose au-dessus de leurs têtes.

Soudain, le cameraman s’entousiasme: «Ça arrive, ça arrive!»

Deux F-89 lâchent le missile à près de 18.500 pieds du sol. Le soldat qui porte des lunettes de soleil regarde, fasciné, l’explosion.

Comment expliquer cette scène surréaliste? Il ne s’agit en aucun cas d’une punition ou d’une obligation. NPR explique que ces cinq soldats ont été volontaires pour prouver à l’Amérique que le nucléaire ne représentait aucun danger pour la population. Ce projet a été mené à la demande du colonel Arthur Barney Oldfield, agent d’information publique pour le Commandement de la Défense aérienne continentale, à Colorado Springs.

Que sont-ils devenus depuis? Le Colonel Sidney C. Bruce est mort en 2005 à l’âge de 86 ans, le lieutenant-colonel Frank P. Ball en 2003 à 83 ans, le Major John Hughes en 1990 à 71 ans, Don Lutrel est mort en 1987 à 63 ans, et le dernier, Major Norman Bondinger, n’a laissé aucune trace.

Profession: cameraman nucléaire

Le cameraman, Yoshitake George, a été retrouvé par le NY Times il y a deux ans. Il raconte qu’il n’était pas un cameraman ordinaire: il était spécialisé dans les films sur le nucléaire. D’après lui un «assez grand nombre [de ses confrères] est mort d’un cancer». Cela «est sans doute lié aux essais nucléaires».

Le NY Times estime que près de 6.500 films secrets ont été commandés par le gouvernement sur les essais nucléaires. Ils ont servi de source d’information pour les scientifiques qui étudiaient la nature des armes nucléaires et leur destructivité. Certains films ont même été tournés sous forme de tutoriel pour les dirigeants fédéraux.

Yoshitake George se souvient avoir filmé une explosion de porcs, dont la peau ressemble à celle des humains:

«Certains couinaient encore. On sentait l’odeur de viande brûlée. Ça rendait malade. J’ai pensé: "Oh, quelle horreur. Si ça avait été des humains, ils auraient horriblement souffert".»

Ludivine Olives

Newsletters

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Au Japon, un moine en burn-out porte plainte contre ses employeurs

Le milieu bouddhiste semble lui aussi touché par le «karoshi», la mort par surmenage, connu pour faire des victimes dans le pays.

Les «hommes caïmans» de Centrafrique nourrissent les fantasmes les plus fous

Les «hommes caïmans» de Centrafrique nourrissent les fantasmes les plus fous

Sur la rivière Oubangui, qui marque la frontière naturelle entre la République centrafricaine et la République démocratique du Congo, ceux qui s’apparentent à des pêcheurs trompent le regard des badauds venus se désaltérer dans les bars du...

La Chine parie sur la fonte des glaces arctiques pour ouvrir de nouvelles routes commerciales

La Chine parie sur la fonte des glaces arctiques pour ouvrir de nouvelles routes commerciales

Loin des conséquences écologiques est en train de se jouer une redistribution générale des cartes dans laquelle Pékin entend bien jouer un rôle de premier plan.

Newsletters